free betting tips
24/11/2017
DEPECHES
Accueil >> Société >> A quoi ressemblera le « village » que Facebook veut aménager pour ses employés ?
A quoi ressemblera le « village » que Facebook veut aménager pour ses employés ?
Le projet du campus de Willow à Menlo Park. (HANDOUT / REUTERS)

A quoi ressemblera le « village » que Facebook veut aménager pour ses employés ?

Nombre de vues: 791
Le géant du numérique a dévoilé un projet qui vise à transformer le siège californien de la compagnie en véritable campus avec, entre autres, 1 500 logements pour ses employés.

Facebook a présenté dans un communiqué, vendredi 7 juillet 2017, son projet pour transformer son siège de Menlo Park, en un « village » pour ses employés, avec des centaines de logements et des commerces. Le « campus de Willow »situé à 72 km au sud de San Francisco, vise à rapprocher les employés de leur lieu de travail tout en atténuant les problèmes de logement et de transports en commun qui congestionnent la Silicon Valley. Si la première tranche de construction ne sera finie qu’en 2021, franceinfo vous fait déjà un petit tour du propriétaire.

Un campus de 11 600 mètres carrés

Facebook incitait déjà ses nouvelles recrues à se rapprocher de son siège avec de gros coups de pouce financiers d’au moins 10 000 dollars, mais l’entreprise a dévoilé un plan d’infrastructures encore plus ambitieux pour garder ses employés proches de leurs bureaux.

Le projet a été annoncé pour la première fois en 2013. A l’époque, Facebook évoquait un site de six hectares pour un coût estimé de 120 millions de dollars, rapportait à l’époque le Wall Street Journal (en anglais, accès payant).

En quatre ans, le projet a évolué. Facebook a ainsi précisé ses intentions de transformer son siège en véritable « village » avec des centaines de logements pour ses employés et des commerces de proximité.

Au moins 1 500 logements pour répondre à la forte demande

Facebook a déjà racheté des terrains autour de son site actuel, et construit une extension conçue par l’architecte Frank Gehry, auteur du musée Guggenheim de Bilbao, en Espagne. A terme, le groupe souhaite construire 1 500 logements afin de répondre à la crise du logement qui frappe la Californie, en raison de l’essor des groupes technologiques dans la Silicon Valley. Plus de 640 000 nouveaux emplois ont été créés dans la région de la baie de San Fransisco depuis 2010, dénombre le Guardian (en anglais), une cadence que n’arrive pas à suivre le secteur immobilier qui peine à construire suffisamment de nouveaux logements.

« Le problème avec la Silicon Valley, c’est qu’on n’a pas assez d’offre pour suivre la demande », estime Sam Khater, responsable au sein du groupe de conseil en immobilier CoreLogic. Les villes où les géants technologiques décident de s’implanter sont systématiquement victimes d’une pénurie de logements et d’une flambée des prix de l’immobilier.

Ainsi, le loyer moyen à Menlo Park a plus que triplé depuis que Facebook a annoncé son installation dans la ville, selon le site Rent Jungle. Le prix moyen d’un logement avec deux chambres est de 3 934 dollars (3 450 euros) par mois, des prix qui dépassent même ceux de New York. Pour répondre au problème, Facebook a annoncé que 15% des nouveaux logements seront proposés à des prix inférieurs à ceux du marché. Une annonce accueillie avec enthousiasme par la maire de Menlo Park, Kirsten Keith.

Des commerces de proximité et des moyens de transports

Si tous les employés ne pourront pas être logés sur place, les services qui y seront disponibles pourraient les inciter à passer plus de temps sur leur lieu de travail. « Les salariés de Facebook vont pouvoir apprécier le confort d’avoir un supermarché à 60 ou 120 secondes de leur poste de travail. Il ne va pas falloir beaucoup de temps pour que l’extérieur devienne étranger et l’entreprise devienne un monde à part », commente Jeff Davidson, expert de l’équilibre entre le travail et la vie privée, sur CNBC (en anglais).

« En travaillant avec la communauté locale, notre but avec le campus de Willow est de créer un village intégré et mixte qui fournira des services plus que nécessaires, des logements et des moyens de transport ainsi que des bureaux », a confirmé John Tenanes, le vice-président de Facebook pour les installations mondiales et l’immobilier, dans un post de blog (en anglais).

Pour assurer un confort maximal à leurs employés, Facebook souhaite que tout soit à proximité. Le « campus de Willow » devrait donc accueillir un supermarché, une pharmacie, un hôtel et un centre culturel.

La maire de Menlo Park a néanmoins fait part de ses inquiétudes quant au risque d’augmentation de la circulation, mais John Tenanes a tenté de rassurer : « Le campus de Willow sera une opportunité de catalyser de nouveaux investissements pour le transit régional ». Facebook affirme pour sa part explorer l’idée de réouvrir une vieille ligne ferroviaire sur le campus et annonce l’investissement « de dizaines de millions de dollars » pour améliorer l’autoroute US 101 qui relie l’entreprise à San Francisco.

Source:francetvinfo.fr

17 Juillet 2017

Share This:

FacebookTwitterGoogle+Partager

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com