free betting tips
15/12/2018
DEPECHES
Accueil >> Politique >>  ALLIANCE DES DEMOCRATES REVOLUTIONNAIRES (ADR) :Déclaration à l’occasion du 35è anniversaire de la révolution burkinabè le 4 Août 2018  
 ALLIANCE DES DEMOCRATES REVOLUTIONNAIRES (ADR) :Déclaration à l’occasion du 35è anniversaire de la révolution burkinabè le 4 Août 2018   

 ALLIANCE DES DEMOCRATES REVOLUTIONNAIRES (ADR) :Déclaration à l’occasion du 35è anniversaire de la révolution burkinabè le 4 Août 2018  

Nombre de vues: 922

 

Peuple du Burkina Faso

Militantes et militants de l’Alliance des démocrates révolutionnaires

Camarades

Le 35è anniversaire de la révolution burkinabè nous donne l’occasion de nous adresser à notre vaillant peuple qui, sur la terre de ses ancêtres a toujours posé des actes qui prouvent bien qu’il est particulier et qu’il entend perpétuer cette façon singulière d’être. En effet depuis l’indépendance formelle de 1960, notre peuple à plusieurs reprises a montré son attachement à la liberté en tournant le dos aux charlatans de même acabit, aux valets locaux de l’impérialisme pour imprimer ses marques dans la marche du monde par le refus  du diktat d’où qu’il vienne comme le témoignent les dates hautement historiques des 3 janvier 1966 et 30-31 octobre 2014 avec entre temps la révolution d’août 1983. Si les deux premiers changements populaires ont été des objets de récupérations politiciennes qui les ont empêchés d’aboutir aux objectifs révolutionnaires de départ, la révolution d’août, elle, a été une expérience unique dans notre pays qui continue de susciter de l’admiration chez les autres et d’inspirer des peuples de la Terre.

Camarades

De tous les régimes qui se sont succédé dans notre pays, il n’y a pas un seul qui a autant répondu aux attentes de notre peuple que la révolution. C’est pourquoi en dépit de ce qui a pu être posé comme actes déviants par rapport au noble esprit de servir les masses de façon désintéressée, il est impérieux aujourd’hui pour les Burkinabè de revenir aux principes révolutionnaires si tant est que nous voulons nous développer car toute autre voie n’est que de l’aventure. Pour nous, ceux qui ne veulent pas de révolution savent pourquoi puisqu’ils ne souffriront jamais que les autres aient les mêmes droits et les mêmes avantages sociaux qu’eux. Ces orgueilleux de la pire espèce  croient qu’ils sont  les seuls que Dieu le créateur aiment et de ce fait, ils instituent toujours deux types de justice et de droit et donc  deux types de morale dans la même société : la morale des riches dont les richesses proviennent souvent de l’exploitation des autres et celle des pauvres dont la situation n’est que le résultat d’une mauvaise politique sociale.

Peuple du Burkina

Camarades militantes et militants

Les tâtonnements du régime actuel, fruit d’un mélange de soi-disant révolutionnaires et de pseudo démocrates, montrent clairement que notre pays a besoin de rebondir par une organisation sérieuse des masses dont l’implication totale dans les prises de décisions n’est  plus à marchander. En un mot, il faut une gestion et un contrôle populaires du pouvoir pour éviter qu’une minorité ne confisque les droits du peuple et vende le pays à des néocolonialistes déboussolés par la nébuleuse terroriste née à cause de leurs dérives sociopolitiques et  économiques. Plus que jamais donc, la révolution est un impératif pour le peuple qui doit rejeter de façon abrupte et définitive l’argument selon lequel « ceux qui sont là ont été démocratiquement élus ».  En réalité, celui qui a acheté les voix pour être élu ne l’a jamais été démocratiquement mais il est plutôt ploutocrate avec les conséquences qui vont découler de sa jouissance du pouvoir et non sa gestion. En effet, on les voit sur le terrain qui ne peuvent pas sanctionner les fautifs (corrompus et corrupteurs, détourneurs de deniers publics, tripatouilleurs des lois, etc.) puisqu’ils les auront aidés de quelque manière à venir au pouvoir ou les aideront à le conserver.

Peuple du Burkina

La décantation se poursuit et la classe politique se fourvoie davantage chaque jour que Dieu fait. Ceux qui se prétendaient révolutionnaires et qui ont pratiqué le cannibalisme politique pour faire disparaître les partis qu’ils considéraient comme petits ont fini par se faire découvrir tels qu’ils sont, c’est-à-dire sans le masque. Ceux-là aussi qui ont changé de parti et qui incriminaient leur mentor ont fini par se faire découvrir comme étant les vrais dirigeants de l’ancien régime à cause de la persistance des mêmes tares et de l’accentuation du même état d’esprit. Le résultat est que nous avons un mélange politico-politicien qui présage d’un avenir plutôt sombre. C’est pourquoi il est temps que les masses votantes s’avisent qu’elles n’auront jamais de salut avec la ploutocratie et qu’elles doivent choisir ceux qui ne se sont jamais compromis ni avec l’ancien régime ni avec l’actuel pour véritablement prendre son destin en main par la révolution. Trente-cinq ans après, la révolution burkinabè demeure un modèle qu’il faudra parfaire pour le bonheur de notre peuple et pour l’Afrique entière qui a mal à ses dirigeants fabriqués par un Occident en perte de vitesse.

Vive la Révolution ! Pouvoir au Peuple !

ADR = INTEGRITE- DETERMINATION- VICTOIRE

Ouagadougou, 04 août 2018

Pour le Présidium suprême de la révolution

Le Premier membre, Boucolou SENI

05 Août 2018                              Laborpresse.net

Share This:

FacebookTwitterGoogle+Partager

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com