free betting tips
17/02/2020
DEPECHES
Accueil >> Actualité >>   Burkina Faso : appel à la vigilance du conseil supérieur de la communication (C.S.C) aux médias pour des élections apaisées en 2020  
  Burkina Faso : appel à la vigilance du conseil supérieur de la communication (C.S.C) aux médias pour des élections apaisées en 2020   
Le Conseil Supérieur de la Communication(CSC) organe de régulation des médias au Burkina Faso.

  Burkina Faso : appel à la vigilance du conseil supérieur de la communication (C.S.C) aux médias pour des élections apaisées en 2020  

Nombre de vues: 355

Reportage        

 Le vendredi 07 février 2020, s’est tenue dans l’enceinte du Conseil Supérieur de la Communication(CSC), une cérémonie de présentation de vœux du nouvel an du collège des conseillers aux responsables des Agences de communication, des Médias et des Organisations professionnelles des médias.

Le Président du CSC, M. Mathias Tankoano, a remercié l’assistance pour sa présence à cette cérémonie, en vue de se souhaiter une bonne année 2020, année qui offre une opportunité de faire une petite halte sur 2019, afin de mieux envisager 2020. C’est dans cette optique qu’il a formulé des vœux de santé, paix, prospérité, succès à l’endroit de tous et surtout pour le Burkina Faso, des vœux de paix et d’entente. Il a ensuite exprimé sa gratitude et sa reconnaissance au collège des conseillers et à l’administration de ladite institution pour leur dynamisme, leur soutien et pour l’esprit de solidarité et de fraternité qui a prévalu au sein du CSC. Une invite a été également faite aux Hommes de médias à une vigilance dans le traitement de l’information en cette année électorale pour ne pas servir de tribune à des messages violents, nocifs pour la cohésion nationale et la paix. Le CSC prévoit poursuivre le plaidoyer auprès du gouvernement pour assurer de meilleures conditions de travail et un environnement viable pour des entreprises  de presse et de communication prospères. Afin d’y parvenir, des actions vont être engagées à savoir,  le plaidoyer pour l’allègement de la fiscalité applicable aux entreprises de presse, la mise en œuvre de la règlementation de l’activité publicitaire en vue d’assainir ce secteur. Enfin aux Associations professionnelles et à l’Observatoire Burkinabè des Médias(OBM), le collège des conseillers leur témoigne sa gratitude pour l’accompagnement et leur assure sa disponibilité à la critique et au dialogue.

Pour le représentant de « publicitaires associés », Salif SANFO, après avoir présenté ses vœux de santé, prospérité, succès, longévité à toute l’assemblée ainsi que ses vœux de sécurité pour le Burkina, il s’est d’abord réjoui de l’avancée notoire dans le secteur de la publicité pour ce qui est de la création de la direction de la publicité et de la délivrance de récépissés prouvant l’existence officielle des agences de communication, leur permettant d’exercer en toute légalité. De plus, M. SANFO a remercié le CSC pour le partenariat sans cesse grandissant entre cette institution et « Publicitaires associés ». C’est en ce sens qu’il promet un accompagnement inconditionnel de « Publicitaires associés » au CSC et à la Commission Electorale Nationale Indépendante(CENI) tout au long du processus électoral dans un climat de paix et d’apaisement. Enfin a-t-il terminé en sollicitant le soutien du président du CSC pour la prochaine rentrée publicitaire.

Cette cérémonie s’est soldée par la remise de présents à deux agents du CSC qui, qui ont été admis à la retraite. Il s’agit de M Justin TIONON et Mme Fatoumata OUEDRAOGO/Garané.

Laurencia OUEDRAOGO

Laborpresse.net                                                        11 février 2020

       

Vue partielle des participants aux vœux 2020 du Conseil Supérieur de la Communication (C.S.C) le 7 février 2020 dans l’enceinte de institution.

 

 

Share This:

FacebookTwitterGoogle+Partager

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Image CAPTCHA

*

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com