free betting tips
29/01/2020
DEPECHES
Accueil >> Politique >> Burkina Faso: le MPP estime à 70% le taux de réalisation du programme du président Kaboré de 2016 à 2019
Burkina Faso: le MPP estime à 70% le taux de réalisation du programme du président Kaboré de 2016 à 2019
Simon Compaoré, Président par intérim du MPP(parti au pouvoir au Burkina Faso).

Burkina Faso: le MPP estime à 70% le taux de réalisation du programme du président Kaboré de 2016 à 2019

Nombre de vues: 650

DECLARATION LIMINAIRE DU MPP A L’OCCASION DE LA CONFERENCE DE PRESSE DU 09 JANVIER 2020

Mesdames et Messieurs les journalistes,

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), comme à son habitude, est heureux de vous accueillir ce matin, pour sa première conférence de presse de l’année 2020 que nous souhaitons porteuse d’espoir et de progrès pour notre peuple.Avant de nous acquitter du rituel des vœux, pour cette nouvelle année, il est important que nous marquions d’abord une minute d’hommage, en mémoire des victimes militaires et civiles qui nous ont quitté en 2019 et au tout début de cette année, du fait de la barbarie de ces hommes sans foi ni loi que sont les terroristes et autres bandits de grand chemin, tout en ayant une pensée pour les blessés, à qui nous souhaitons un prompt rétablissement.

Je vous remercie !

Dans l’histoire des relations humaines, toute nouvelle année donne l’occasion aux hommes et aux femmes, dans les sociétés organisées, de se souhaiter mutuellement des vœux multiples et multiformes.

Dans ce sens, Mesdames et Messieurs les journalistes, le Mouvement du peuple pour le progrès, forme à l’attention de chacun et chacune de vous, une bonne et heureuse année 2020, que nous souhaitons de paix, d’union sacrée, de cohésion sociale et d’un meilleur vivre-ensemble de tous les Burkinabè sans exclusive. Santé de fer à vous donc, pour que vous puissiez toujours vous hisser à la hauteur des attentes de notre peuple, par votre engagement sans failles et par votre professionnalisme. Le MPP renouvelle son attachement indéfectible à la liberté de la presse et continuera à œuvrer pour son renforcement.

Au peuple burkinabè dans son ensemble, le MPP formule les vœux d’une année de paix, de rassemblement, de mobilisation et de patriotisme, autour de la mère patrie et de ses institutions, toutes choses qui commandent à chacun et à chacune de nous, de privilégier l’intérêt général, l’intérêt supérieur de la nation, le vivre-ensemble, en lieu et place des intérêts particuliers et égoïstes.

Mesdames et Messieurs les hommes et femmes de la presse,

Pour notre première conférence de l’année 2020, nous avons choisi de vous entretenir de la situation nationale et des perspectives qui se profilent tout au long de cette année civile dont la pierre angulaire est le renouvellement de nos institutions dans le courant du dernier trimestre.

La question sécuritaire est devenue, par la force des choses, la priorité principale de la gouvernance du président Roch Marc Christian Kaboré. Il a fallu opérer des arbitrages difficiles pour prendre en compte la menace terroriste. Aujourd’hui, le MPP constate avec l’ensemble de nos concitoyens et se réjouit du regain de puissance de nos Forces de défense et de sécurité engagées dans la lutte contre le terrorisme. Depuis un certain temps, nos soldats donnent héroïquement le change à ces démoniaques qui ont causé assez de torts aux populations civiles et à nos soldats.
Il faut s’en féliciter et rester tout de même concentré car c’est une lutte de longue haleine.

Le MPP appelle une fois de plus les Burkinabè à la solidarité et à l’union sacrée autour des FDS en mission commandée. Le MPP, tout en saluant cet élan retrouvé dans la défense de la patrie, invite le président du Faso et le gouvernement burkinabè à poursuivre leurs efforts dans l’équipement, la formation et la motivation de nos troupes et à accélérer la mise en œuvre du processus de recrutement et de déploiement de volontaires dès l’autorisation de l’Assemblée nationale.

Le MPP exprime sa gratitude au gouvernement qui ne ménage aucun effort pour le soutien aux déplacés internes ainsi qu’aux partenaires techniques et financiers dont les contributions multiformes permettent de soulager les déplacés victimes du terrorisme.

Le MPP salue la décision humanitaire de recueillir les orphelins de 2 à 59 mois qui ont perdu leurs mères assassinées le 24 décembre dernier à Arbinda par la horde terroriste. Ces enfants sont des pupilles de l’Etat, mais nous sommes aussi les parrains de ces orphelins pour lesquels, le MPP invite les Burkinabè à l’organisation d’une chaîne de solidarité et d’entraide pour aider le gouvernement dans l’accompagnement de ces pauvres innocents.
Hommes et femmes des médias,
Comme vous le savez, nous nous acheminons vers la fin du mandat du président du Faso à la fin de cette année 2020. A l’occasion, le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré montera lui-même au créneau pour se plier à l’obligation de redevabilité devant le peuple qui lui a fait confiance en le légitimant à cette charge dès le premier tour du scrutin en 2015. Il le fera avec fierté et plaisir et avec toute la solennité que requiert cet exercice. Car l’élu de la nation, Roch Marc Christian Kaboré a bel et bien un bilan à présenter en fin 2020.

Le contexte, principalement sécuritaire, a été difficile certes, mais en dépit de cela, la mise en œuvre progressive du PNDES a permis de renforcer la résilience de notre pays sur divers fronts. Ainsi, notre économie, malgré les chocs terribles, s’inscrit désormais dans une dynamique de croissance plus forte de 6,3% en moyenne entre 2016 et 2018 contre une moyenne de 5,4% sur la période 2011-2015. De grands chantiers ont été exécutés ou sont en voie de l’être. Ils concernent plusieurs secteurs sociaux de base au profit des populations, aussi bien des villes que des campagnes. On peut citer entre autres, la réalisation d’infrastructures routières ; le renforcement des capacités opérationnelles et organisationnelles de nos vaillantes FDS ; la gratuité des soins pour les enfants de 0 à 5 ans et les femmes enceintes, mesure emblématique du quinquennat ; les soutiens de l’Etat aux paysans, pour l’amélioration de la production agricole et sa transformation ; la construction de forages et de retenues d’eau ; l’amélioration de l’offre énergétique ; la construction d’infrastructures scolaires ; etc.
Sur un plan d’ensemble, le MPP se réjouit de la mise en œuvre du PNDES et estime à 70% le taux de réalisations sur la période 2016-2019.

Mesdames et messieurs les journalistes,

Sur la question des élections couplées, présidentielle et législatives de 2020, contrairement à certaines déclarations de nos contempteurs qui nous prêtent des intentions machiavéliques, le MPP rassure encore une fois l’opinion nationale et internationale, que ces échéances électorales se tiendront à bonne date, comme le prévoit la Constitution. C’est une exigence de la démocratie, conforme du reste, aux conclusions du dialogue politique tenu en juillet 2019 à l’initiative du Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré. Le Chef de l’Etat, lui-même, lors de son adresse à la Nation, à la veille du nouvel an, l’a réaffirmé en indiquant que le Gouvernement s’emploie à créer les conditions pour la tenue d’élections libres, démocratiques et transparentes, dans le respect de la Constitution et du Code électoral. Mieux, des dispositions sont en train d’être prises pour la participation des Burkinabè de la diaspora ainsi que des déplacés internes du fait sécuritaire.

Notre parti reste conscient que cette année électorale requiert de nos militantes et militants, mobilisation, organisation et stratégies, pour remporter des victoires. Ce sera au prix d’efforts et de sacrifices et d’autres choses d’où les mots d’ordre de mobilisation que régulièrement nous lançons à nos bases. C’est l’occasion pour nous de réaffirmer ici devant vous que le MPP se porte bien et même très bien. Nous avons connu quelques défections dans nos rangs, comme d’autres partis en ont enregistré également, cependant, nous vous certifions que nos rangs se sont étoffés par l’arrivée de tous nouveaux adhérents. Ce qui nous fait dire que notre parti conserve toujours sa force d’attraction. Notre porte est, du reste, toujours grandement ouverte à toutes celles et à tous ceux qui épousent les idéaux de notre parti. Ils seront les bienvenus !

Mesdames et messieurs les journalistes,
Une page de la coopération entre les Etats membres de l’Union économique monétaire ouest africaine (UEMOA) et la France est en train d’être tournée avec la décision prise le 21 décembre 2019 à Abidjan de reformer la gestion du Franc CFA qui prendra l’ECO comme dénomination.

Le MPP salue ce changement radical des modalités aussi bien dans la symbolique que dans les faits de la coopération entre les Etats africains et la France surtout dans le domaine monétaire. C’est assurément une nouvelle orientation que les Africains donnent à la gouvernance de leur monnaie, symbole de souveraineté et d’indépendance.

Le changement de dénomination, la fermeture du compte d’opération et le retrait des fonctionnaires français de la BCEAO sont une victoire d’étape dans le décrochage progressif d’avec les reliques de la colonisation. La rupture qui s’opère selon les vœux de nos dirigeants dont le président Roch Marc Christian Kaboré et également ceux de nos opinions publiques, interpelle et appelle les Africains à assumer pleinement leurs choix et les suites qui en découleront. Afin de parachever ce chantier très déterminant dans l’évolution économique de nos pays, des avancées rapides devraient être marquées dans le processus CEDEAO qui, à terme, donnera un nouveau visage à la dynamique monétaire et économique de nos Etats.

Hommes et femmes de médias,

Ces derniers temps, le sommet de Pau en France convoqué par le président français Emmanuel Macron initialement pour le 16 décembre 2019 et reporté au 13 janvier 2020 a fait des vagues dans l’opinion burkinabè. Les pays du G5 Sahel font face aujourd’hui au terrorisme dont l’une des causes est l’implosion de la Libye suite aux opérations militaires orchestrées par des puissances occidentales avec la caution de la communauté internationale. Ce qui a eu pour conséquence, le flux de circulation de l’arsenal libyen qui n’a pu être maîtrisé et est passé entre de mains malveillantes. Le phénomène terroriste est complexe avec beaucoup d’interactions entre plusieurs pays et acteurs. Pour y mettre un terme, le Burkina Faso et les pays du G5 Sahel ont bénéficié de l’appui du gouvernement et du peuple français à travers les opérations Serval et Barkhane. Le Burkina Faso est reconnaissant du prix du sang versé par des Français et considère qu’au-delà de la France, c’est la responsabilité de la communauté internationale qui est interpellée. Contre un phénomène international, la réponse ne peut être qu’internationale. De par ces conséquences, le terrorisme ne constitue pas uniquement une menace pour les seuls Etats du Sahel. Il constitue un danger pour le reste du monde entier.

Au regard des flottements constatés sur le terrain des opérations militaires qui ont fini par susciter des interrogations au sein des opinions publiques, le MPP invite l’ensemble des acteurs à rechercher les voies pour asseoir une bonne coordination des actions, doublée d’une confiance mutuelle.

Mesdames et messieurs les journalistes,
Nous sommes au terme de cette déclaration liminaire et sommes disposés maintenant à répondre à vos préoccupations.

Que Dieu bénisse le Burkina Faso

Je vous remercie !

Le Président par intérim du MPP

Simon Compaoré
Grand Officier de l’ordre national

10 Janvier 2020

L’image contient peut-être : 7 personnes, personnes debout

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes assises

L’image contient peut-être : 8 personnes, personnes assises

Share This:

FacebookTwitterGoogle+Partager

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Image CAPTCHA

*

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com