free betting tips
21/11/2017
DEPECHES
Accueil >> Actualité >> CEDEAO : vite arrêter la pagaille de dislocation par des pays hors zone
CEDEAO : vite arrêter la pagaille de dislocation par des pays hors zone
DEMI-FOU "le fou est celui qui a tout perdu sauf la raison"

CEDEAO : vite arrêter la pagaille de dislocation par des pays hors zone

Nombre de vues: 3 900

CHRONIQUE DU DEMI-FOU

La Communauté économique des états de l’Afrique de l’ouest(CEDEAO) compte officiellement 15 pays membres. Il s’agit d’une organisation sous régionale assez dynamique qui vise l’intégration économique et politique des états membres et qui dispose d’une force militaire de maintien de la paix. Comme son nom l’indique, la CEDEAO concerne des pays d’Afrique de l’Ouest. Par conséquent, elle doit éviter de se transformer  en un fourre-tout où des états d’autres zones d’Afrique veulent s’y ingérer à l’instar du Maroc, de la Tunisie, qui relèvent de l’Afrique du nord. De même, la position d’Israël, pays non africain, est incongrue pour bénéficier de la qualité de membre de la CEDEAO. Si on admet ces immixtions contre nature, ce sera la pagaille de dislocation de la CEDEAO qui ne pourra plus garder logiquement sa dénomination actuelle. Le risque est grand que la CEDEAO soit progressivement désintégrée pour constituer une organisation concurrente de l’Union Africaine qui regroupe les 53 états  normaux du continent. Le titre même de pays observateurs ne sied pas pour accepter l’invasion de la CEDEAO par des états issus des quatre points cardinaux du monde. Par contre, dans le cadre d’une relecture de la Charte de la CEDEAO, il serait judicieux de créer des entités comme Pays partenaires ou Partenaires techniques et financiers(PTF) de la CEDEAO qui peuvent établir des coopérations économiques et politiques avec la CEDEAO sans avoir le titre de pays membres.

DEMI-FOU

Laborpresse.net        06 Juin 2017

Share This:

FacebookTwitterGoogle+Partager

Un commentaire

  1. Belle analyse pour un demi fou; courage, tu feras mieux quand tu seras complètement fou. j’ai toujours émis des inquiétudes quand à la participation d’Israel, du Maroc et de la Tunisie qui veulent intégrer l’organisation. c’est vraiment une belle occasion de liquider notre chose et de se replier sur la leur qu’il vont bien entretenir.Qu’ils restent dans leur coin et qu’ils travaillent avec la CEDEAO sur la base de protocoles où tout sera clairement codifié.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com