free betting tips
01/05/2017
DEPECHES
Accueil >> Actualité >> Centenaire de la Paroisse Sacré-Cœur de Toma : Appel à la mobilisation des fils et filles de la région
Centenaire de la Paroisse Sacré-Cœur de Toma : Appel à la mobilisation des fils et filles de la région

Centenaire de la Paroisse Sacré-Cœur de Toma : Appel à la mobilisation des fils et filles de la région

Nombre de vues: 6 370

L’année 2013 sonne le centenaire de la paroisse de Toma. Pour mieux réussir l’organisation du jubilé magnifiant ces cent ans d’existence, les ressortissants de la paroisse se sont retrouvés en assemblée générale le 16 février 2013 à Ouagadougou en vue notamment de sensibiliser autour des activités préparatoires. A l’occasion, d’importantes informations ont été livrées. Des responsables à plusieurs niveaux de l’organisation ont également été désignés.La fête du centenaire est prévue pour le 14 décembre 2013 à Toma.

Centenaire de la Paroisse Sacré-Cœur de Toma : Appel à la mobilisation des fils et filles de la région

La vie de l’église paroissiale de Toma depuis le temps des missionnaires a enregistré d’énormes acquis, au-delà de l’immense œuvre pastorale qu’elle a abattue. A son actif, on compte 30 prêtres diocésains, de nombreux religieux (es), catéchistes, baptisés, catéchumènes.

Grâce à elle, le « pays san » a très tôt connu l’école. Dès 1922 en effet, la paroisse a ouvert des écoles à Toma, une école Yaba en 1952, à Guièrè en 1954, à Gossina et Siélé en 1960, et à Koin en 1962. Dispensaire, association pour le développement de la région de Toma (ADRTOM), caisse populaire, centres d’accueil de jeunes filles en détresse ainsi qu’un centre d’animation culturelle à Tô, sont également constitutifs de l’immense œuvre de cette paroisse. Pour les fidèles ressortissants, la célébration du centenaire de cette paroisse offre l’occasion d’être reconnaissant pour l’œuvre admirable qu’elle a jusque-là accomplie.

Mais avant d’en venir à la présentation de ces activités dites de reconnaissance, il a été porté à la connaissance des participants qu’aura lieu les 23 et 24 février prochain à Toma, un pèlerinage diocésain auquel tous les ressortissants de la paroisse sont attendus.

 

Les activités de reconnaissance entrant dans le cadre de la préparation du centenaire

En ce qui concerne les activités du centenaire, la réfection de l’église s’impose prioritairement. Dans ce cadre, son agrandissement par l’intégration des escaliers extérieurs à l’entrée principale est envisagé. De plus, la réfection des salles d’œuvre a été inscrite en bonne place. Il importe également de réaménager les voies d’accès à l’église, a-t-on convenu. Ce qui sans doute, permettra de mieux faire face non seulement aux besoins de fluidité de la circulation le jour de l’évènement, mais aussi aux éventuelles difficultés de parcage d’engins.

Les réflexions sur la réalisation de ces activités sont à ce jour suffisamment avancées. C’est ainsi qu’un besoin de financement de l’ordre 152 millions a été identifié. De cette estimation, il ressort que la contribution directe attendue des fils et filles de la paroisse s’élève à 60 millions.

 

Priorité des priorités, les travaux de réfection de l’église sont prévus pour démarrer le 1er mars 2013. Mais la caisse devant recevoir les fonds nécessaires à toutes ces réalisations ne contient à ce jour, qu’environ 8,5 millions de nos francs. C’est pourquoi, l’appel aux cotisations a été vivement lancé, avec l’exhortation que chacun veuille donner au maximum possible.

Toujours au titre des activités à entreprendre dans un bref délai figure la confection du pagne à l’effigie de l’évènement. Pour réussir la conduite de toutes ces activités, la responsabilisation de personnes à plusieurs niveaux s’impose.

La désignation des responsables pour la coordination des activités L’assemblée générale de ce 16 février a procédé, à partir d’une liste de noms des fils et filles de chaque secteur de Toma, à la désignation d’un responsable par secteur. Il est attendu de ces responsables, plus de dynamisme dans la sensibilisation autour de ce qui apparaît aujourd’hui comme un défi majeur qu’il convient de relever avec brio.

A l’exception des diocèses de Koupéla, Diébougou et Gaoua où des ressortissants de la paroisse de Toma n’ont pas été repérés à cette Assemblée générale, des personnes à contacter pour la mobilisation au niveau diocésain ont été identifiées dans tous les 12 autres diocèses du Burkina.

Pour la mobilisation au niveau des villages relevant de la paroisse de Toma et celle des ressortissants vivant à l’extérieur, des personnes ont été désignées pour identifier et proposer des noms de personnes à responsabiliser.

Au regard sans doute de la taille des défis qui se présentent, il a été convenu de la tenue d’une prochaine rencontre des responsables designes le 23 février à 10h chez Toé Zakarie à Gounghin, toujours à Ouagadougou. Et c’est sur des notes d’espoir d’une plus grande participation à ce rendez-vous de Samedi prochain que l’assemblée générale a pris fin.

Fulbert Paré
Lefaso.net

————————————————————————————————————————

Jeudi 21 Février 2013       Agence de Presse Labor    www.laborpresse.net

————————————————————————————————————————-

Share This:

FacebookTwitterGoogle+Partager

10 commentaires

  1. Article fort sympathique, une lecture agréable. Ce blog est vraiment pas mal, et les sujets présents plutôt bons dans l’ensemble, bravo !

    http://www.letudiant.fr

  2. Merci pour l’info je suis d’accord pour une rénovation

  3. Je trouve que la préservation des vieux monuments est une bonne chose une rénovation est bien évidemment obligatoire je vous souhaite bon courage et comme le disait un commentaire plus haut postez un maximum sur le net pour faire connaître et avoir des dons.

  4. Il faut plus de soutien c’est inadmissible de laisser cela dans cet état! Les gens trouvent des excuses au lieu de trouver les moyens… je suis indigné ! Merci pour l’article !

  5. Merci à sabine pour l’info, je vais à mon tour parler de cette rénovation plus qu’utile

  6. Merci pour poser cet article et oui c’est vrai la rénovation s’impose et l’aide à cette rénovation est nécessaire .

  7. avec une rénovation certains, on verra les valeur architectural de cette église,un bon travail d’artisans surtout au niveau des portails

  8. Je pense qu’il faut plus diffuser cette info sur le net, afin d’obtenir le plus de don possible pour une cause plus que respectable

    bravo a vous

  9. Oui c’est vrai qu’il faudrait une rénovation !
    Merci pour l’article !

  10. Elle a pris un sacré coup de vieux, une aide à la rénovation s’impose peut être.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*