free betting tips
22/09/2017
DEPECHES
Accueil >> Actualité >> Communiqué conjoint Burkina /Ghana sur la coopération sécuritaire transfrontalière
Communiqué conjoint Burkina /Ghana sur la coopération sécuritaire transfrontalière
Le ministre ghanéen Albert Kan DAPAAH(à gauche) et burkinabè Simon Compaoré(à droite) paraphant l'accord de coopération en matière de sécurité entre les 2 pays voisins.

Communiqué conjoint Burkina /Ghana sur la coopération sécuritaire transfrontalière

Nombre de vues: 843

Communiqué conjoint à l’occasion de la visite d’amitié et de travail de Monsieur Albert Kan DAPAAH, Ministre de la Sécurité Nationale du Ghana au Burkina Faso, les 11, 12 et 13 juillet 2017

OUAGADOUGOU, LE 12 JUILLET 2017

1- A l’invitation du Ministre d’Etat, Ministre de la Sécurité du Burkina Faso, Monsieur Simon COMPAORE, Monsieur Albert Kan DAPAAH,Ministre de la Sécurité Nationale de la République du Ghana, a effectué une visite d’amitié et de travail à Ouagadougou au Burkina Faso les11, 12 et 13 juillet 2017.

2- Cette visite fait suite à celle effectuée les 04 et 05 mai 2017 à Ouagadougou au Burkina Faso par son Excellence Monsieur Nana Addo Dandwa AKUFO-ADDO, Président de la République du Ghana.

3- Lors de son séjour, Monsieur le Ministre de la Sécurité Nationale du Ghana, accompagné d’une délégation de six (06) membres, a eu une séance de travail avec son homologue du Burkina, lequel était accompagné d’une forte délégation (voir listes en annexes).

4- Cette visite s’inscrit dans le cadre de la recherche de solutions aux défis et menaces sécuritaires communs aux deux(02) pays et, partant, au renforcement des liens d’amitié et de fraternité qui unissent les deux (02) peuples.

5- Monsieur le Ministre d’Etat,Simon COMPAORE, a salué la disponibilité du MinistreHon Albert Kan DAPAAH et des membres de sa délégation et a exprimé sa satisfaction quant aux efforts déployés par le Gouvernement ghanéen pour faire face à l’insécurité en particulier et aux problèmes de développement propres aux deux (02) pays en général.

6- Monsieur le Ministre de la Sécurité Nationale du Ghana a saisi l’occasion pour féliciter son homologue du Burkina Faso relativement aux stratégies conçues et mises en œuvre avec les pays voisins tels que la république de Côte d’Ivoire, le Togo et le Niger en termes de partage de renseignements et d’informations, voire d’opérations mixtes et/ou conjointes dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et les crimes transfrontaliers.

7- Dans l’optique du renforcement de la Coopération bilatérale, les deux (02) délégations ont convenu de mettre un accent particulier sur les domaines suivants :
Renseignement et lutte contre la grande criminalité
Dans le cadre de la prévention et de la lutte contre le terrorisme et la criminalité transnationale organisée, les deux (02) délégations ont convenu qu’un accord sur le partage et les échanges d’informations soit adopté et signé dans les trente (30) jours à venir.
En outre, elles conviennent de la tenue de rencontres périodiques et régulières entre les autorités administratives et les services de sécurité à leurs frontières communes aux fins de mieux lutter contre l’insécurité sur toutes ses formes.
Ellesconviennent également de l’organisation d’opérations conjointes et simultanées chaque fois que de besoin le long des frontières.
Afin de faciliter l’arrestation de personnes recherchées et les investigations y afférentes, les deux (02)Ministres ont convenu d’instruire les premiers responsables des services de sécurité de leurs pays respectifs de vulgariser et de veiller au respect de l’accord d’Accra sur la coopération en matière de police criminelle entre les Chefs d’ Etat des pays membres de la CEDEAO.

• Libre circulation des personnes et des biens
Les deux (02) délégations sont unanimes quant à la nécessité du respect scrupuleux des textes communautaires (CEDEAO) en la matière et du renforcement du processus d’établissement de la carte biométrique, projet cher aux Chefs d’Etat des pays membres de la CEDEAO.
Abordant la question des rackets dont sont victimes les transporteurs routiers le long du corridor et celle liée à la transhumance, les deux (02) délégations ont respectivement réaffirmé leur engagement pour plus de fermeté à l’encontre des contrevenants et la recherche de solutions appropriées par le biais du dialogue et de la concertation.
Foncier rural
Les deux (02)Chefs de délégations ont marqué leur accord pour la résolution de tout différend foncier entre les parties par la voie pacifique.
A cet effet, ils recommandent aux gouverneurs de régions frontalières du Burkina Faso et aux « regional ministers » de la République du Ghana l’intensification des concertations et rencontres régulières dans l’intérêt des deux (02) Etats.

8 – Les deux (02) Ministres se sont félicités des résultats obtenus et ont convenu de la formalisation d’un protocole d’accord, en matière de sécurité, entre les deux (02) ministères en charge de la sécurité des deux (02) pays.
Ils se sont réjouis de l’atmosphère empreinte de cordialité et de fraternité qui a prévalu pendant les travaux.

9 -Monsieur le Ministre de la Sécurité Nationale du Ghana,Monsieur Hon Albert Kan DAPAAH, au terme de son séjour,a exprimé ses vifs remerciements à son homologue du Burkina, Monsieur Simon COMPAORE et aux membres de sa délégation pour l’accueil chaleureux et l’hospitalité toute africaine qui lui ont été réservés ainsi qu’à la délégation qui l’accompagne.

10- Monsieur Hon Albert Kan DAPAAH a invité son homologue et frère Monsieur Simon COMPAORE à bien vouloir effectuer une visite au Ghana.

11- Le Ministre d’Etat, Ministre de la Sécurité, MonsieurSimon COMPAORE, a accepté l’invitation dont la date sera fixée ultérieurement.
​​​
​​​​​Fait à Ouagadougou, le 12 juillet 2017

Pour la République du Ghana
Albert Kan DAPAAH
Ministre de la Sécurité Nationale

​​​​​Pour le Burkina Faso
Simon COMPAORE
​​​​Ministre d’Etat, Ministre de la Sécurité

L’image contient peut-être : 7 personnes, personnes souriantes, personnes debout et barbe

Les délégations ghanéennes et burkinabè scellent un accord de coopération sécuritaire.

Source: page Facebook ministère de la sécurité

16 Juillet 2017

Share This:

FacebookTwitterGoogle+Partager

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*