free betting tips
19/09/2019
DEPECHES
Accueil >> Actualité >> Concours 2019 d’entrée en classe de seconde au Burkina: les résultats de la région du Centre
Concours 2019 d’entrée en classe de seconde au Burkina: les résultats de la région du Centre
Des élèves sortis sous la pluie pour assister au théâtre forum de l'ADEP au Lycée Nelson Mandela de Ouagadougou.

Concours 2019 d’entrée en classe de seconde au Burkina: les résultats de la région du Centre

Nombre de vues: 17 626

Dans la région du Centre du Burkina Faso dont le chef lieu est Ouagadougou, 6.642 élèves de la classe de 3è ayant obtenu le Brevet d’Etudes du Premier Cycle( B.E.P.C) pour la session de l’année 2019, sont admis au concours d’entrée en classe de seconde.La liste des admis par ordre alphabétique ,  transmise par la Direction de la Communication et de la Presse Ministérielle(D.C.P.M) du Ministère de l’Education Nationale ,de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues Nationales (M.E.N.A /P.L.N),  est à télécharger en cliquant sur le lien ci-dessous.

candidats admis en seconde ordre ALPHABETIQUE CENTRE  

Laborpresse.net       05 septembre 2019

Burkina Faso : listes des écoles privées reconnues conformes aux normes réglementaires : préscolaires, primaires, secondaires, universités

Communiqué

 Au Burkina Faso, face à l’appât du gain facile où certains promoteurs d’écoles privées ont tendance à privilégier l’enrichissement au détriment de la qualité de l’enseignement, le gouvernement, à travers les ministères en charge de l’enseignement, a entrepris à partir de 2017, de contrôler  les établissements scolaires et universitaires privés .Ainsi, en 2018,une centaine d’établissements scolaires qui fonctionnaient dans des conditions contraires aux normes réglementaires requises , ont été sommés de fermer. D’autres, ont été invités à régulariser leur situation. Sur la base des répertoires officiels établis d’écoles privées légalement reconnues, la présente brochure dresse les listes de ces écoles sur l’ensemble du territoire burkinabè, à travers les 13 régions du pays. Il convient, que les parents d’élèves consultent les listes d’écoles privées reconnues, avant d’y procéder à l’inscription des enfants, afin de faire les bons choix susceptibles de conduire à des résultats scolaires satisfaisants.

Pour la rentrée scolaire 2019 / 2020, un total de 315 établissements scolaires  non reconnus répertoriés dans 11 régions, sont sommés de fermer par le ministère de l’éducation nationale. Ces établissements ne sont non seulement pas légalement reconnus, mais aussi, se trouvent dans des conditions inadaptées à un enseignement de qualité. La région du centre dont le chef-lieu est Ouagadougou, compte à elle seule 233 écoles pirates sur les 315.Cela concerne 96 écoles préscolaires (maternelles) ,107 écoles primaires et 30 écoles post-primaires à fermer dans cette région du centre. En 2018, des parents d’élèves qui avaient déjà inscrit leurs enfants dans des écoles non réglementaires à fermer, étaient obligés de retirer ces enfants pour d’autres écoles conformes.

Il convient donc, que les parents prennent le temps de vérifier dans les services du ministère de l’éducation, si les écoles sont reconnues avant d’y inscrire les enfants.

Le livre sur les  écoles privées reconnues au Burkina Faso est en vente à Ouagadougou dans les boutiques des stations TOTAL suivantes : TOTAL Pont Kadiogo,TOTAL Mogho Naba,TOTAL Indépendance ( rond-point des Nations -Unies), TOTAL Zone du Bois, TOTAL Charles De Gaulle,TOTAL Musée(au bord du boulevard circulaire à Dassasgho,après la Pédiatrie Charles De Gaulle en allant vers le nord), Alimentation SONACOF Dassasgho,alimentation Sougri noma(quartier petit Paris),la Surface(Zogona),Mercury(à Zabré daaga,côté Est de la BICIAB) ,alimentation WATINOMA Pissy.

Prix de vente : 5.000 FCFA

N.B : pour les personnes hors de Ouagadougou qui souhaitent  acquérir le livre, cela est possible avec un additif du coût d’envoi.Le livre est l’initiative d’un éditeur privé pour faciliter la tâche de consultation des établissements privés légalement reconnus.Ce n’est pas le ministère de l’éducation ou le gouvernement qui édite et met en vente le livre.

Contacts : Tél(00226) 70 24 22 61     /74 27 38 02

Mise au point sur le livre portant sur les écoles privées reconnues au Burkina Faso

LA CARTE DU BURKINA FASO.

Suite à des plaintes non fondées de certains activistes de réseaux sociaux sur la vente du livret portant sur les listes d’écoles privées reconnues au Burkina Faso, nous faisons cette mise au point pour lever toute équivoque.

Le livret est une initiative privée des éditions Laborpresse et non celle du ministère de l’éducation nationale. Compte tenu du fait qu’il est difficile de lire aisément les listes des établissements privés reconnus sur internet à travers des fichiers PDF, les éditions Laborpresse ont ainsi voulu faciliter la tâche aux gens, en éditant une brochure sur les listes d’écoles privées reconnues(préscolaires, primaires, secondaires, supérieures).Le prix de vente du livret à 5.000 FCFA est fonction des charges complexes d’édition de ce document. Ce n’est pas le ministère ou le gouvernement qui produit et vend ces livrets. Les gens sont libres de l’acheter ou non. Ceux qui veulent tout gratuitement, s’ils disposent de la connexion internet gratuite, ils peuvent faire des recherches sur Google pour consulter les listes d’écoles privées reconnues que le ministère de l’éducation a fait publier gratuitement pour le grand public.  Le ministère a également affiché gratuitement les listes dans ses services centraux et décentralisés où les gens peuvent les consulter gratuitement.

Alors que les activistes mal informés des réseaux sociaux, cessent tout amalgame sur l’initiative de l’édition et de la vente du livret, qui relève du droit d’un éditeur privé de presse, qui  est légalement dans son rôle.

                           Jean KY

Directeur général des Editions Laborpresse

Le Journal trimestriel Labor N°24 2019

Lectrices, lecteurs

Le journal trimestriel Labor N°24 du 3è trimestre 2019, est disponible dans des alimentations de stations TOTAL et autres supermarchés.

Dans Labor N°24, des articles entres autres à lire :

Immobilier au Burkina Faso : Le faux procès

A qui appartient la terre ?

Attaques à mains armées :

Un grand réseau sur le territoire burkinabè démantelé.

Santé

3 aliments nuisibles si vous en mangez trop

En plus de son journal trimestriel Labor, le groupe de presse Laborpresse, vous offre la possibilité de lire chaque jour,  des informations sur sa presse en ligne : www.laborpresse.net

Share This:

FacebookTwitterGoogle+Partager

7 commentaires

  1. bonjour! je sollicite pour la région du plateau central!

  2. Je trouve inacceptable que le MENA fasse du commerce (en complicité avec ses amis éditeurs) sur une information qu’il devait tout mettre en œuvre pour rendre gratuite à l’adresse des parents qui font déjà le sacrifice d’assurer la responsabilité de l’Etat en ses lieux et places. Je trouve cela proprement scandaleux.

    • Bonjour Barro Mamadou.
      De quoi parlez-vous précisément? Si c’est la publication de la liste des admis de la région du Centre sur notre site,cela est faite gratuitement.Si vous voulez parler de l’édition de la brochure sur les écoles privées reconnues au Burkina,cela relève d’une initiative privée d’éditeur.Les services du ministère de l’éducation n’en étaient pas informés au préalable.C’est lorsque des gens comme vous, qui ne prennent pas le temps responsable de bien vous informer avant de faire des critiques et accusations fausses, ont réagi sur des réseaux sociaux,que la direction de l’enseignement privé a convoqué l’éditeur pour mieux comprendre.Nous avons fait savoir, que compte tenu des difficultés de téléchargement et de lecture des versions PDF sur internet,nous avons édité la Brochure pour faciliter la consultation par les gens.Nous vendons le livre car nous y avons investi des frais d’édition.Personne n’est obligée d’acheter le livre. Nous avons également précisé , que ceux qui veulent avoir gratuitement les listes des écoles reconnues, peuvent les trouver dans les services centraux et déconcentrés du ministère de l’éducation nationale,de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales (MENA/PLN).En plus,ces listes sont publiées sur des sites internet de médias dont entre autres http://www.laborpresse.net .L’éditeur n’est aucunement en complicité avec le MENA qui ne reçoit aucun copec de lui.Les problèmes récurrents de crise sociale au Burkina sont dûs à des personnes qui critiquent au hasard sans chercher à avoir le bien-fondé des choses.Le hic,c’est que la plupart de ceux de ceux qui s’adonnent à ces critiques stériles, ont un niveau de scolarisation qui devrait leur permettre de faire un bon discernement .Ce vilain comportement de syndicalistes,d’activistes de la société civile ,de partis politiques , les discrédite profondément.Car,ils agissent selon leurs humeurs et esprit de jalousie,mesquinerie et de règlement de comptes en dehors du bon sens responsable.Revenez vite à de meilleurs sentiments, pour éviter d’être étiquetées de personnes négativistes , de mauvaise foi légendaire.
      Par Les Editions LABORPRESSE

  3. Bonjour, je sollicite pour la région du Centre Est

  4. Bonjour je sollicite pour la région de l’EST

  5. bonjour! je sollicite pour la région du plateau central!

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Image CAPTCHA

*

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com