31/10/2014
DEPECHES
Accueil >> Actualité >> Côte d’Ivoire : quatre proches de Laurent Gbagbo de retour à Abidjan

Côte d’Ivoire : quatre proches de Laurent Gbagbo de retour à Abidjan

 
 
Gilbert Aké N’Gbo et Désiré Dallo savourent leur liberté retrouvée.

AFP PHOTO/ SIA KAMBOU

Quatre personnalités proches de l’ancien président Laurent Gbagbo, qui étaient détenues dans le nord du pays, à Boundiali, depuis la fin de la crise postélectorale, sont arrivées samedi 22 décembre à Abidjan après leur mise en liberté provisoire décrétée jeudi. Parmi elles, l’ex-Premier ministre Gilbert Aké N’Gbo et l’ex-ministre de l’Economie et des Finances Désiré Dallo.

 

C’est dans les larmes et les louanges que les quatre ex-détenus sont accueillis à leur descente de voiture. Ils sont plusieurs dizaines à les applaudir : des politiques de l’ancien régime, mais aussi des familles. Leurs traits sont tirés mais ce comité d’accueil leur donne le sourire. Gilbert Aké N’Gbo, le dernier Premier ministre de Laurent Gbagbo sera le seul à prendre la parole.

« Vous savez que je parle très peu, a-t-il rappelé, visiblement ému. Mais aujourd’hui, c’est un jour particulier. Je voudrais remercier tous ceux qui ont contribué à notre libération : le président Ouattara, le gouvernement. Et je voudrais également remercier la direction de tous les partis politiques qui animent la vie sociale en Côte d’Ivoire. »

Gervais Coulibaly aux commandes

C’est Gervais Coulibaly qui a organisé leur voyage jusqu’à Abidjan. Le président de Cap-Unir pour la démocratie et le développement (Cap-UDD) est aussi le porte-parole des partis membres du cadre permanent de dialogue, qui se sont portés garants pour que ces proches de Laurent Gbagbo bénéficient de la liberté provisoire dans l’attente de leur procès.

« Nous demandons au gouvernement de nous appuyer pour rassurer les autorités judiciaires afin que ces autorités-là puissent savoir que chaque fois qu’elles auront besoin de nos camarades, elles pourront les appeler. Et que nos camarades seront disponibles, qu’ils ne vont pas disparaître », a-t-il précisé.

Ces dignitaires de l’ancien régime sont accusés pour certains de génocide et d’autres d’atteinte à la sûreté de l’Etat. Outre Gilbert Aké N’Gbo et Désiré Dallo, le directeur de publication Norbert Zibrabi et le syndicaliste Basile Mahan Gahé étaient également de ce retour à Abidjan.

Charles Blé Goudé sort de son silence

Alors que cette semaine a été marquée par la libération de huit personnalités politiques proches de Laurent Gbagbo et par des nouvelles attaques à Abidjan et dans ses environs, Charles Blé Goudé sort de son silence. Depuis son exil dans la clandestinité, le leader de la Cojep, la coalition des jeunes patriotes qui vient de se transformer en parti politique, demande au pouvoir de faire un pas de plus pour permettre à la réconciliation d’avancer.

 

 
Charles Blé Goudé

Leader de la Cojep

 « Je demande au pouvoir d’Abidjan de faire un pas de plus : voter une loi d’amnistie pour libérer les prisonniers politiques et militaires et d’user de toutes les voies diplomatiques et politiques sur le plan international pour libérer le président Gbagbo »

 

Source: rfi.fr

————————————————————————————————————————–

Lundi 24 décembre 2012                   Agence de Presse Labor

—————————————————————————————————————————-

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>