free betting tips
21/02/2019
DEPECHES
Accueil >> Actualité >> Côte d’Ivoire: remaniement à la tête des forces de défense et de sécurité
Côte d’Ivoire: remaniement à la tête des forces de défense et de sécurité
Le président ivoirien Alassane Ouattara a notamment remplacé le chef d'état-major Sékou Touré par le général Lassina Doumbia. © John MACDOUGALL / AFP

Côte d’Ivoire: remaniement à la tête des forces de défense et de sécurité

Nombre de vues: 539

Le président ivoirien Alassane Ouattara a procédé vendredi 28 décembre 2018 à une série de changements à la tête des forces de défense et de sécurité.

Du côté des autorités, on assure qu’il n’y a aucune sanction. Jusqu’ici chef d’état-major adjoint et commandant des forces spéciales, le général Lassina Doumbia, 52 ans, va prendre la tête de l’état-major des armées ivoiriennes. Il avait été décoré par la France fin 2016 pour son intervention lors de l’attentat de Grand Bassam en mars de cette année-là. Il va devoir notamment poursuivre la réforme de l’armée entamée par son prédécesseur. Il remplace le général Sékou Touré nommé à ce poste juste après la mutinerie de janvier 2017, et qui, à l’âge de 62 ans, quitte ses fonctions pour faire valoir ses droits à la retraite, selon le communiqué de la présidence.

Lassina Doumbia est quant à lui remplacé à la tête des forces spéciales de Côte d’Ivoire par le colonel Toussaint Lopua Tibe Bi.

C’est surtout le changement de commandement de la gendarmerie nationale qui agite les réseaux sociaux. Le numéro deux de la maréchaussée, le général Alexandre Apalo Touré, remplace le général Nicolas Kouakou comme commandant supérieur de la gendarmerie nationale. A 61 ans, Nicolas Kouakou est également « admis à faire valoir ses droits à la retraite », selon le communiqué. Mais certains voient dans le départ de l’ancien aide de camp d’Henri Konan Bédié un reflet de la guéguerre que se livrent le chef de l’Etat et son ancien allié du PDCI.

Ouattara resserre les rangs

Changement également à la tête de la marine nationale : le capitaine de vaisseau major Kouamé Céléstin N’Guessan est promu et nommé chef d’état-major en remplacement du contre-amiral Konaté Djakaridja nommé inspecteur général des armées.

Enfin, le colonel-major Justin Aly Dem a été nommé chef d’état-major de l’armée de terre, en remplacement du général N’dri Julien Kouamé nommé chef d’état-major adjoint des armées.

Alors que la présidentielle de 2020 est dans toutes les têtes, des observateurs estiment qu’Alassane Ouattara souhaite par ces nominations resserrer les rangs. « Ces nouveaux arrivants doivent leur ascension au régime actuel », note un observateur de la vie politique ivoirienne « contrairement à leur prédécesseurs qui avaient fait l’essentiel de leurs classes avant l’arrivée au pouvoir d’Alassane Ouattara ».

Source:rfi.fr

31 décembre 2018

Share This:

FacebookTwitterGoogle+Partager

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com