free betting tips
24/03/2017
DEPECHES
Accueil >> Société >> Fêtes de fin d’année 2016 et du nouvel an 2017 : une baisse sensible des accidents à Ouagadougou
Fêtes de fin d’année 2016 et du nouvel an 2017 : une baisse sensible des accidents à Ouagadougou
Le service des urgences médicales du CHU Yalgado Ouédraogo rénové,plus spacieux et modernisé.

Fêtes de fin d’année 2016 et du nouvel an 2017 : une baisse sensible des accidents à Ouagadougou

Nombre de vues: 613

Commentaire

   La capitale du Burkina Faso,Ouagadougou,réputée comme étant la métropole des engins à 2 roues,enregistre annuellement lors des fêtes de fin d’année et de nouvel an,des statistiques généralement élevées d’accidents.Mais une baisse sensible des cas d’accidents a été constatée pour Noêl 2016(24-25 décembre) et le nouvel an 2017(31 décembre 2016-1er janvier 2017).Les statistiques sont de sources hospitalières(CHU Yalgado Ouédraogo) et de la police de Ouagadougou.

Le Centre Hospitalier Universitaire Yalgado Ouédraogo de Ouagadougou(CHU-YO),a enregistré 31 accidentés du 24 au 25 décembre 2016 sans décès. Pour la même période l’année précédente en 2015,il y avait 37 accidents dont 2 décès.Soit un chiffre différentiel de 6 accidents de moins.

Robert SANGARE,
Directeur général du CHU Yalgado de Ouagadougou.

Le passage du nouvel an 2017 a connu une nette diminution des accidents à Ouagadougou.Ainsi,35 accidentés ont été référés au CHU Yalgado du 31 décembre 2016 au 1er janvier 2017 dont décès ,comparativement à l’année 2015 où il y eût 55 accidents et décès.Soit une différence de 20 accidents de moins.

Par mesure de prudence,le directeur général du CHU Yalgado,Robert Bibia Sangaré faisant ce bilan à la presse,a précisé que l’hôpital avait pris les mesures nécessaires pour que le personnel de santé soit disponible en nombre suffisant pour mieux assurer les prises en charge.Il a fait remarquer que la majeure partie de ces accidentés provenaient d’autres localités autres que Ouagadougou et que les blessures étaient légères .Cette réduction remarquable des accidents est liée à la conjonction de plusieurs facteurs.

Sécurisation des périodes de fêtes : Bilan satisfaisant, selon la Police nationale

Des responsables de la police.

D’abord ,le dispositif massif des forces de sécurité aux feux tricolores qui a contribué à établir le réflexe du respect des règles de la circulation routière en 2016 à Ouagadougou.Le commissariat central de police de Ouagadougou fait état d’un déploiement de ses agents dans 112 carrefours de la ville  pour la sécurisation des fêtes de fin d’année 2016 et du nouvel a an 2017.La police a mené des opérations de contrôles  qui lui ont permis d’appréhender 9 jeunes délinquants(des élèves de 15 à 20 ans), qui attaquaient des citoyens pour les spolier de leurs biens.Des saisies d’armes et de 250 cartouches ont été faites dans des zones criminogènes après la fuite de certains bandits lors des traques des forces de sécurité.

Par ailleurs,les messages de sensibilisation sur la prudence dans la circulation ,la psychose des attaques terroristes,la crise économique ,constituent des paramètres qui ont amené beaucoup de citoyens à la vigilance et à la modération.Une sagesse qui mérite d’être perpétuée non seulement lors des fêtes de fin d’année mais aussi dans la vie quotidienne des Ouagavillois qui doivent sortir de l’indiscipline en matière de circulation routière.

Jean KY

   Laborpresse.net                  09 janvier 2017

 

 

 

Share This:

FacebookTwitterGoogle+Partager

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*