free betting tips
25/05/2019
DEPECHES
Accueil >> Société >> Gare routière Ouaga-inter : après le déguerpissement, le nouveau site d’accueil
Gare routière Ouaga-inter : après le déguerpissement, le nouveau site d’accueil
Le site d'accueil des commerçants de l'ex gar routière Ouaga inter

Gare routière Ouaga-inter : après le déguerpissement, le nouveau site d’accueil

Nombre de vues: 486

Commentaire

  La décision du conseil municipal de Ouagadougou de démolir la gare routière Ouaga-inter pour une reconstruction moderne, a fait l’objet d’une vague de protestation et de résistance par les commerçants installés sur le site, durant les mois de mars  et avril 2019. Les acteurs du commerce qui avaient engagé un bras de fer avec les forces de sécurité chargés du déguerpissement, ont finalement accepté de faire contre mauvaise fortune ,bon gré, en emménageant sur le nouveau site d’accueil qui leur a été accordé, non loin du mur de l’aéroport international de Ouagadougou, côté Est, près du boulevard circulaire.

De nombreux citoyens de la ville de Ouagadougou aspirent au progrès et au changement. Cependant, très peu d’entre eux, sont près à suivre les voies nécessaires pour un changement socio-économique de qualité. L’attitude de la majeure partie de ces Ouagavillois, peut être illustrée par l’interprétation proverbiale selon laquelle on ne fait pas d’omelettes sans casser des œufs. Bien que conscients de cette évidence, ces habitants de Ouagadougou à la réaction épidermique, veulent des omelettes sans casser des œufs. En effet, ce n’était un secret pour personne, que l’ex gare routière Ouaga –inter, constituait un lieu d’insécurité, où  vols et attaques à main-armée, se déroulaient, surtout, dans l’intervalle entre la gare et le cimetière de Toyibin. L’une  des solutions contre l’insécurité, passait par la démolition et la reconstruction moderne de cette gare marchande.

Il reste donc attendu de la Mairie de Ouagadougou et de ses partenaires techniques et financiers, une infrastructure marchante moderne, avec des normes de sécurité publique, contrairement aux installations anarchiques qui y prévalaient.

Oscar Félix Diakité

Laborpresse.net             14 Mai 2019

L’ex gare routière Ouaga-inter en démolition pour une reconstruction qualitative.(Photo:LABORPRESSE.NET)[/caption]

Le marché de bétail de la gare routière à proximité du cimetière de Toyibin.(Photo:LABORPRESSE.NET)

 

Share This:

FacebookTwitterGoogle+Partager

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Image CAPTCHA

*

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com