free betting tips
23/03/2019
DEPECHES
Accueil >> Actualité >> Gouvernement/Syndicats burkinabè: un dialogue social sincère attendu avant fin Janvier 2019
Gouvernement/Syndicats burkinabè: un dialogue social sincère attendu avant fin Janvier 2019
Les organisations syndicales du Burkina réunies le 4 janvier 2019 pour recevoir les réponses aux cahiers de doléances 2017 des syndicats.

Gouvernement/Syndicats burkinabè: un dialogue social sincère attendu avant fin Janvier 2019

Nombre de vues: 480

Commentaire

Une rencontre gouvernement/syndicats burkinabè a eu lieu le 4 Janvier 2019 sous l’égide du Premier ministre Paul Kaba THIEBA.Le gouvernement a apporté des éléments de réponses aux doléances syndicales en souffrance de 2017.Les syndicats l’examineront pour s’y prononcer avant fin Janvier 2019.

Des réponses ont été apportées par le gouvernement aux préoccupations des organisations syndicales contenues dans le cahier de doléances 2017 de l’Unité d’Action Syndicale(U.A.S). En effet en 2017, ces organisations remettaient au gouvernement leur cahier de doléances qu’il devait examiner, dans le but d’y apporter une réponse en vue de l’ouverture des négociations pour l’année 2018. Cependant, suite au contexte sécuritaire que vit le pays,  le gouvernement fait savoir qu’il n’a pas pu être disponible pour poursuivre le dialogue avec les syndicats. C’est seulement le vendredi 04 janvier 2019, que la réaction du gouvernement leur a été remise. C’est réuni au grand complet, que les différentes organisations syndicales ont reçu officiellement la matrice des réponses servant  de réponses au cahier de doléances, avec ses 41 points inscrits. A cela s’ajoute la mise en œuvre de 05 autres points résiduels pour 2015 et 17 engagements pour 2016. Le Premier ministre a évoqué l’appel du Chef de l’Etat pour une trêve sociale. Chose à laquelle, les syndicats disent ne pas s’opposer systématiquement, si les engagements sont tenus avec sincérité. Pour le Premier ministre, les syndicats sont des partenaires du gouvernement. Il a souhaité, que les syndicats puissent examiner les points de réponses pour l’ouverture des négociations avant fin Janvier 2019. Il serait primordial, que le gouvernement et les organisations syndicales parviennent à un compromis, afin d’éviter les mêmes désagréments vécus en 2018, suite aux perturbations dues aux grèves incessantes .Un accord réaliste et sincère de part et d’autre, permettra un réel épanouissement des travailleurs et l’essor durable de l’économie nationale.

N Inès Laurencia OUEDRAOGO

Laborpresse.net                           09 janvier 2019

 

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes debout

Le Premier ministre THIEBA remettant le 4 Janvier 2019, les réponses du gouvernement aux doléances syndicales 2017 .

 

 

Share This:

FacebookTwitterGoogle+Partager

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Image CAPTCHA

*

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com