free betting tips
15/12/2018
DEPECHES
Accueil >> Société >> Santé >> Hôpital Blaise Compaoré de Ouagadougou : 2e centre d’hémodialyse au Burkina inauguré en février 2018
Hôpital Blaise Compaoré de Ouagadougou : 2e centre d’hémodialyse au Burkina inauguré en février 2018
Le centre d'hémodialyse de l'Hôpital Blaise Compaoré est équipé de douze(12)  générateurs , de douze(12) lits de dialyse , de deux(02) salles de traitements d’eau, d’un(01) poly tank, de vestiaires et de pèse-personnes.

Hôpital Blaise Compaoré de Ouagadougou : 2e centre d’hémodialyse au Burkina inauguré en février 2018

Nombre de vues: 2 163

Brève

Le mardi 06 février 2018, le Ministre de la santé Pr Nicolas MEDA et l’Ambassadeur de la République de Chine Taïwan au Burkina Shen Cheng-Hong, ont inauguré le centre d’hémodialyse de l’hôpital Blaise Compaoré  à Ouagadougou. Ce centre a coûté six cents mille(600 000) Euros ,soit trois cents quatre-vingt-treize millions cinq cent soixante-quatorze mille deux cents(393 574 200) FCFA à la Chine Taïwan. Il répond ainsi aux exigences de qualité et est équipé de douze(12)  générateurs , de douze(12) lits de dialyse , de deux(02) salles de traitements d’eau, d’un(01) poly tank, de vestiaires et de pèse-personnes. Il faut reconnaitre que ce second centre est bienvenu car ,il va beaucoup soulager les personnes malades qui étaient tous obligées de se rendre à l’hôpital Yalgado OUEDRAOGO,seul centre d’hémodialyse auparavant au Burkina, pour leurs séances de soins. Ces deux centres sont indispensables certes, mais il serait nécessaire que le gouvernement s’active  pour doter tous les Centres Hospitaliers Régionaux(CHR) ,d’unités d’hémodialyse ,pour permettre à tous les malades atteints d’insuffisance rénale, de pouvoir au moins bénéficier d’une séance régulière.Les personnes souffrant de maux de reins aigus sont estimées à plus de 20.000 au Burkina.Les malades qui suivent des traitements au Centre Hospitalier Universitaire(CHU) Yalgado Ouédraogo de Ouagadougou ,sont un peu plus au delà de 300 personnes.Un nombre élevé par rapport aux nombres de générateurs,ce qui ne permet pas d’effectuer le nombre idéal d’au moins 3 séances de dialyse par semaine.

Inès Laurencia OUEDRAOGO
Laborpresse.net    
                                     12 février 2018

Share This:

FacebookTwitterGoogle+Partager

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com