free betting tips
25/05/2019
DEPECHES
Accueil >> Actualité >> Interconnexion électrique : après la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso attend 100 mégawatts du Ghana en avril 2019
Interconnexion électrique : après la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso attend 100 mégawatts du Ghana en avril 2019
Des pylônes électriques qui transportent l'électricité d'une centrale nucléaire du Cap. © REUTERS/Mike Hutchings

Interconnexion électrique : après la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso attend 100 mégawatts du Ghana en avril 2019

Nombre de vues: 466

Commentaire

   Le Burkina Faso bénéficie depuis quelques années d’une interconnexion électrique avec la Côte d’Ivoire.Cependant la ligne de haute tension qui relie les deux pays ,est souvent confrontée à des défaillances, qui se manifestent par des ruptures de câbles,plongeant les villes de Bobo-Dioulasso et de Ouagadougou, dans les ténèbres des délestages 1 à 4 heures durant.La Société Nationale Burkinabè d’Electricité(SONABEL)  est alors obligée de se perdre en conjectures, avec des communiqués invraisemblables,masquant parfois des problèmes réels de carburant et de trésorerie ,pour faire tourner les turbines thermiques ,qui accusent des contre-performances en période de canicule.La direction de la SONABEL a dû sortir de la langue de bois ,pour avouer que les charges d’investissement de la société sont au delà des recettes.Des travaux sont effectués pour renforcer la capacité de la ligne ,afin de permettre d’injecter les 90 mégawatts conventionnels de cette interconnexion. Selon le Président ivoirien Alassane OUATTARA, lors du 7e sommet du Traité d’Amitié et de Coopération(T.A.C) tenu du 23 au 27 juillet 2018 à Yamoussokro, la Côte d’Ivoire prendrait progressivement toutes les dispositions nécessaires pour que le Burkina obtienne les 90.MW courant fin 2018.

La forte demande en énergie électrique du Burkina est tellement supérieure à l’offre, que le gouvernement a décidé de s’engager dans une seconde interconnexion avec le Ghana.Ce pays qui fournit déjà 50 mégawatts au Burkina,envisage d’augmenter la capacité avec 100 mégawatts supplémentaires courant fin avril 2019.Les autorités burkinabè et ghanéennes,ont convenu de doter la ligne de moyens techniques adéquats, pour rendre effective, cette hausse de puissance énergétique.Le Burkina Faso étant un vaste chantier de réalisations de centrales solaires,escompte à l’horizon 2020-2025 ,devenir un grand exportateur d’énergie solaire dans la sous-région ouest-africaine.Le gigantesque projet  américain d’énergie solaire, que le second compact du Millénium Challenge Corporation(MCC) voudrait concrétiser entre 2020 et 2025,sera un grand apport pour les performances énergétiques du Burkina Faso.Cela permettra de booster le développement industriel et économique d’une manière holistique ,avec des coûts électriques relativement bas,contrairement à la tendance actuelle.

                       Jean KY

Laborpresse.net             21 mars 2019

 

Share This:

FacebookTwitterGoogle+Partager

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Image CAPTCHA

*

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com