free betting tips
19/10/2017
DEPECHES
Accueil >> Actualité >> Le Burkina Faso vers une réforme du secteur sécuritaire.
Le Burkina Faso vers une réforme du secteur sécuritaire.
Le ministre d'Etat en charge de la sécurité,Simon Compaoré a effectué une tournée dans la première semaine de Mai 2017 dans la partie ouest du Burkina pour s’imprégner des réalités des agents de sécurité(policiers et gendarmes).Il les a encouragés et pris note de leurs préoccupations.

Le Burkina Faso vers une réforme du secteur sécuritaire.

Nombre de vues: 1 972

Commentaire

Le ministre de la Sécurité, Simon COMPAORE, a tenu ce 03 octobre 2017 à Ouagadougou, une conférence de presse sur la tenue prochaine du Forum sur la sécurité. Prévu du 24 au 26 octobre 2017 à Ouagadougou, ce forum se tient sous le thème « Garantir la paix et la sécurité pour un développement durable au Burkina Faso : la nécessité d’une réforme du secteur de la sécurité ».

Le forum sur la sécurité regroupera environs 500 participants issus des services publics de l’Etat, des forces de défense et de sécurité, de la société civile, des autorités coutumières et religieuses, des partis politiques et des initiatives locales de sécurité sont attendus à ce forum national sur la sécurité.

Pour le ministre Simon COMPAORE, l’objectif global de ce forum est de faire un diagnostic complet de la situation de la sécurité dans notre pays en vue de déterminer des axes stratégiques pour l’élaboration d’une politique nationale de sécurité. Il s’agit donc de faire l’Etat des lieux de la situation de la sécurité nationale, d’analyser les défis et les menaces et de dégager des axes en vue de mettre en place la nouvelle politique sécuritaire de notre pays. Toujours selon le ministre en charge de la Sécurité, des fora seront organisés du 15 au 19 octobre 2017 dans les treize régions du Burkina Faso en vue de permettre une meilleure implication de l’ensemble des compétences et des différentes couches socioprofessionnelles.

En rappel, la situation sécuritaire actuelle de notre pays préoccupante, d’où la nécessité de repenser la politique sécuritaire à travers la tenue de ce forum.

Source:sig.bf

04 Octobre 2017

Share This:

FacebookTwitterGoogle+Partager

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*