27/11/2014
DEPECHES
Accueil >> Société >> Santé >> Le yaourt, nouveau remède contre l’hypertension
Le yaourt, nouveau remède contre l’hypertension

Le yaourt, nouveau remède contre l’hypertension

Le calcium contenu dans le yaourt aiderait à diminuer la pression artérielle, selon une étude américaine.

On vante déjà les bienfaits des yaourts contre l’ostéoporose et les maladies cardiovasculaires. Des chercheurs américains recommandent maintenant d’en manger pour prévenir l’hypertension artérielle.

L’hypertension artérielle, qui touche près de 14 millions de Français, se caractérise par une élévation trop importante de la pression dans les artères. On considère que les personnes souffrant d’hypertension sont trois fois plus exposées au risque de maladie cardiovasculaires et aux infarctus.

L’étude de la Minnesota University qui a étudié l’alimentation de 2 000 volontaires conclut que les personnes qui mangent un petit yaourt régulièrement ont moins de risques d’avoir de l’hypertension artérielle. Les chercheurs vont plus loin en quantifiant le nombre de calories issues du yaourt nécessaires pour en tirer ce fameux bénéfice santé : ceux qui mangent 2% de leur apport calorique quotidien en yaourt, soit l’équivalent de 40 ou 50 calories par jour, abaisseraient leur risque de 31 % de souffrir d’hypertension sur une période de 15 ans, par rapport aux autres. 40 ou 50 calories par jour, cela représente à peu près la moitié d’un pot de yaourt de 120g.

Le secret du yaourt, c’est son calcium. Il a la capacité d’assouplir les vaisseaux sanguins et permet de les dilater légèrement, ce qui maintient une pression artérielle basse.

Ceux qui ne raffolent pas des yaourts peuvent tout aussi bien se rabattre sur d’autres produits laitiers comme le lait, lui aussi riche en calcium.

L’impact de l’alimentation dans la prévention de l’hypertension a fait l’objet de nombreuses études. Ainsi on a découvert que manger un à deux carrés dechocolat noir par jour ou encore boire du thé noir pourraient faire baisser la pression artérielle. Pour limiter les risques d’hypertension, nos menus devraient aussi faire la part belle aux poissons gras (saumon, hareng, sardine, truite, maquereau), pleins d’Omega 3.

Source: Topsante.com

Mercredi 21 novembre 2012       Agence de Presse Labor

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>