23/10/2014
DEPECHES
Accueil >> Divers >> Liste des malversations sur le dénier public au Burkina : Des remboursements et contestations !
Liste des malversations sur le dénier public au Burkina : Des remboursements et contestations !

Liste des malversations sur le dénier public au Burkina : Des remboursements et contestations !

Brèves.

La fameuse liste d’agents publics de l’Etat burkinabè supposés présumés coupables de malversations sur le dénier public qui a défrayé la chronique dans le dernier trimestre 2012, amorce un autre tournant actuellement. Pour rappel, ce sont plusieurs centaines de personnes dont les noms ont été publiés par voie de presse comme présumés coupables de mauvaise gestion des finances publiques. Cette liste dressée par l’Autorité Supérieure de Contrôle d’Etat (ASCE) sur requête expresse du Premier ministre Luc Adolphe Tiao pour montrer la volonté ferme du gouvernement dans la lutte contre la corruption au Burkina Faso, connait fortunes diverses. En effet, ce pas de course du gouvernement  a contraint certaines personnes incriminées à solder leurs dettes vis-à-vis du trésor public. D’autres ont demandé un moratoire pour un paiement échelonné de leurs créances. Parmi ceux qui devaient apporter des justificatifs, quelques uns se sont acquittés de cette  tâche .Mais, il existe un cas de figures de citoyens accusés de malversations qui contestent les faits qui leur sont reprochés .Certains même affirment n’avoir fait l’objet d’aucun contrôle par les services en charge de la lutte contre la corruption et s’étonnent de voir leurs noms publiés parmi les incriminés. Toutes ces précisions ont été données par le Premier ministre lors de sa conférence de presse du 10 janvier 2013.Pour le chef du gouvernement, il appartient à présent à la justice de situer sereinement les responsabilités. Les choses iraient dans ce sens sans tambours ni trompètes pour que le droit soit dit dans les règles de l’art. L’un des bénéfices de cette opération se résume à un déclic pour la moralisation de la vie publique et pour la bonne gouvernance au Burkina Faso.

 Mardi 15 Janvier 2013      Agence de Presse Labor    www.laborpresse.net

 ————————————————————————————————————–

 

 

Billet

Vaste mobilisation pour la salubrité à Ouaga 2000!

 

Un attroupement de femmes et jeunes était visible dans la matinée du mardi 15 janvier 2013 aux abords du boulevard France-Afrique vers la station Total Ouaga 2000.Il s’agit d’une mobilisation sous l’égide de la municipalité de Ouagadougou pour le nettoyage des immondices qui jonchent certaines zones du quartier moderne Ouaga 2000.Cette insalubrité contrastait avec la réputation de quartier chic où se dressent de beaux immeubles. Des ordures y sont déversées,  on y trouve des animaux en divagation et des espaces transformés en champs d’arachides, de maïs etc.Il a fallu un reportage de la télévision nationale du Burkina le dimanche 13 janvier 2013 pour fustiger cette insalubrité pour que les autorités se dépêchent mardi pour une opération de nettoyage. Au Burkina, les médias contribuent beaucoup à la recherche de solutions aux  problèmes qu’ils dénoncent. Le hic, c’est que les autorités qui sans cesse dans leurs discours accordent une importance capitale au rôle des médias pour toute action de développement,  négligent  paradoxalement les médias nationaux au profit de ceux de l’occident qui ne sont réellement pas toujours des médias de proximité pour véhiculer les informations et messages aux populations locales face aux problèmes qui surviennent au Burkina. Pour preuve de ce mépris, beaucoup d’autorités et de personnalités burkinabè scandent toujours le slogan de manque de lignes budgétaires pour honorer les factures publicitaires et de communication des médias nationaux pour une grande partie de leurs activités. Cependant, ces mêmes personnalités ne lésinent pas  sur les moyens quand des médias internationaux leur proposent de  payer une page publicitaire à 9 millions de FC FA contre la même page facturée à 150.000FCFA par la presse nationale. On a l’impression que certaines élites africaines ont toujours un complexe d’infériorité dermique injustifiable face aux occidentaux qui n’ont toujours pas plus de compétences et de connaissances du terrain que les nationaux. C’est ainsi que beaucoup d’autorités africaines se laissent berner par des commandes de matériels d’occident qui sont inutilisables en Afrique car défaillants ou inadaptés. Le véritable développement de l’Afrique requiert un changement de mentalités des élites africaines qui se comportent toujours comme de grands nègres face aux occidentaux, un peu comme pendant la colonisation du temps  « y’a bon banania ».Par contre, des élites nigérianes, ghanéennes , sud-africaines arrivent à remettre en cause certains produits et offres de l’occident quand elles doutent de la qualité et de la pertinence.Quant aux états francophones, d’énormes efforts restent à fournir pour sortir de ce complexe et de l’assujettissement néo-colonial.

Mardi 15 Janvier 2013     Agence de Presse Labor  www.laborpresse.net

—————————————————————————————————————————

 

                                                               Publicité .    
 
 
                         Pour tout besoin de meubles à Ouagadougou,

                   voici une gamme de qualité à des prix abordables

                                                          Contact:

                                      Monsieur Mathieu ILBOUDO

                             TEL  70 23 60 61  / 78 85 22 54  

 

menuiserie bois 1

 

 

menuiserie bois 2

         

 

clé2

 

Des serrures sécurisées pour vos portes au meilleur prix.

——————————————————————————————————————————————————

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>