free betting tips
24/11/2017
DEPECHES
Accueil >> Actualité >> L’ONU adopte un traité contre l’arme atomique boudé par les Etats nucléaires
L’ONU adopte un traité contre l’arme atomique boudé par les Etats nucléaires
Le traité n'aura aucune conséquence pour les neuf pays qui possèdent aujourd'hui l'arme atomique (illustration). Getty Images / Time & Life Pictures

L’ONU adopte un traité contre l’arme atomique boudé par les Etats nucléaires

Nombre de vues: 1 039

Un traité interdisant les armes nucléaires a été adopté le vendredi 7 juillet 2017 aux Nations unies, fruit de la mobilisation des ONG et de pays engagés en faveur du désarmement. Ce texte devrait rester largement symbolique puisque le traité ne s’appliquera qu’aux pays qui le ratifient. Or, les puissances nucléaires –dont la France– sont clairement opposées à ce processus.

« Chaque État partie s’engage à ne jamais produire, acquérir, posséder ou stocker d’arme nucléaire en aucune circonstance », indique dès son 1er article le traité élaboré par des organisations militantes et par un certain nombre d’Etats. Parmi lesquels l’Autriche, la Suède, le Brésil, le Mexique, l’Afrique du Sud ou encore le Nigeria. Ce nouveau traité entrera en vigueur lorsque 50 pays l’auront ratifié, mais il n’engagera que les pays signataires.

Aucune conséquence donc pour les neuf pays de la planète qui possèdent aujourd’hui l’arme atomique : Etats-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni, Inde, Pakistan, Corée du Nord et Israël. Même si le nouveau traité ne modifiera en rien leur capacité nucléaire, certaines puissances s’inquiètent de l’apparition de ce nouvel instrument juridique. Un diplomate d’un des pays possédant l’arme atomique évoque une démarche « idéologique », un traité qui donne « de faux espoirs ».

La plupart des Etats dotés de la bombe préfèrent défendre un traité en vigueur depuis des décennies déjà, le Traité de non-prolifération nucléaire. Ils préfèrent aussi promouvoir une démarche de désarmement progressive. Selon un diplomate occidental interrogé par RFI, les tensions actuelles autour de la Russie ou de la Corée du Nord montrent qu’il est irréaliste de prétendre bannir l’arme atomique.

La France a qualifié le traité adopté aux Nations unies de « texte inadapté au contexte sécuritaire international, caractérisé par des tensions croissantes et la prolifération des armes de destruction massive, dont témoigne notamment la menace nucléaire nord-coréenne ».

Source:rfi.fr

13 Juillet 2017

Share This:

FacebookTwitterGoogle+Partager

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com