free betting tips
14/12/2017
DEPECHES
Accueil >> Actualité >> Lutte contre le terrorisme au sahel :des interventions aériennes des forces françaises Barkhane en cas de nécessité
Lutte contre le terrorisme au sahel :des interventions aériennes des forces françaises Barkhane en cas de nécessité
L'avion française à travers Barkhane,pourrait effectuer des bombardements sur des repères terroristes dans la zone sahélienne d'Afrique de l'Ouest.

Lutte contre le terrorisme au sahel :des interventions aériennes des forces françaises Barkhane en cas de nécessité

Nombre de vues: 1 420

Commentaire

L’armée française à travers l’opération Barkhane,participe à la lutte contre le terrorisme dans la zone sahélienne d’Afrique de l’Ouest dont font parties les territoires burkinabè,malien,nigérien etc…Dans le cadre de la visite d’amitié et de travail du chef de l’Etat burkinabè,Roch Marc Christian Kaboré en France les 13 et 14 avril 2017,la question sécuritaire a été abordée.Les militaires de l’opération Barkhane sont sollicités pour des interventions aériennes dans l’optique de neutraliser des groupes terroristes à l’instar de ce que l’armée française avait fait courant 2013, pour stopper  par des bombardements très habiles près de la ville de Markala , la progression de terroristes vers Bamako.Dans le mois d’avril 2017,une opération de combat contre les terroristes a été engagée conjointement entre les armées burkinabè,maliennes et la force Barkhane dans la zone frontalière entre le Burkina et le Mali qui était devenue un théâtre désolant d’attaques terroristes.Cette opération dénommée Panga en langue nationale mooré du Burkina signifiant la force,l’objectif est d’éliminer manu militari ces fous qui associent à tort le nom d’Allah dans leurs crimes.Avec le bon dispositif militaire qui prévaut dans l’opération Panga au sol,l’appui aérien sera d’un appui pertinent pour des combats efficients sol-air afin de permettre aux populations de vivre dans la quiétude. D’ores et déjà,les populations de Djibo et d’autres régions sahéliennes du Burkina se réjouissent du retour progressif au calme et sont satisfaites des patrouilles  régulières des Forces de Défense et de Sécurité(FDS :police,gendarmerie,armée).C’est parce qu’il y avait eu un répit dans la lutte vigoureuse contre le terrorisme dans la bande sahélo –sahélienne de 2014 à 2016, que ces bandits ont eu le temps de reconstituer des réseaux.Par conséquent,si l’opération Panga se prolonge dans la durée,elle pourrait permettre d’éliminer les portions résiduelles de terroristes en errance dans le désert sans grands moyens ,en raison de la bonne décision des Etats de ne payer des rançons aux ravisseurs.

Oscar Félix Diakité

Laborpresse.net                 21 avril 2017

 

Share This:

FacebookTwitterGoogle+Partager

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com