free betting tips
25/09/2018
DEPECHES
Accueil >> Société >> Santé >> Nutrition : 3 aliments qui peuvent être nuisibles si vous en mangez trop
Nutrition : 3 aliments qui peuvent être nuisibles si vous en mangez trop

Nutrition : 3 aliments qui peuvent être nuisibles si vous en mangez trop

Nombre de vues: 3 994

source site Il existe de nombreux aliments dont les propriétés sur la santé sont très bénéfiques. Il est cependant important de garder à l’esprit que le mieux est l’ennemi du bien. Certains produits peuvent être bons lorsque consommés avec modération, mais sérieusement nuisibles si on en mange de trop grandes quantités. Nous vous présentons trois aliments extrêmement sains qui peuvent vous nuire si vous en consommez trop.

  1. Мухоморы когда собирать L’oméga-3 et l’huile de poisson

Les acides gras oméga 3 sont essentiels pour la santé. Ils luttent contre les inflammations dans notre organisme, jouent un rôle important dans le développement cérébral et réduisent le risque de maladies cardiaques, pour ne nommer que ces bienfaits. Cependant, consommer trop d’oméga 3 peut être néfaste.

Le dosage journalier habituel varie entre go 1 et go here 6 grammes et consommer 13-14 grammes peut avoir des effets anticoagulants chez certaines personnes, autrement parfaitement saines. Chez les individus enclins au saignement ou qui suivent un traitement médical anticoagulant, cela peut être risqué. De plus, prendre de grande quantité d’huile de foie de poisson peut mener à une surconsommation de vitamine A (hypervitaminose A), ce qui peut aboutir à une intoxication à la vitamine. Ce risque est particulièrement dangereux chez les enfants et les femmes enceintes.

  1. Le thon (aussi bien frais qu’en conserve)

Le thon est un poisson gras généralement considéré comme très sain. C’est une excellente source d’acides gras oméga-3 et il est très riche en protéines. Le thon est souvent inclus dans les régimes pauvres en glucides, qui sont populaires car ils boostent la santé et favorisent la perte de poids.

Cependant, le thon peut aussi contenir de fort taux d’un polluant environnemental appelé méthylmercure.

Lorsqu’il est consommé en grande quantité, le méthylmercure est une toxine neurologique qui peut causer de nombreux effets dangereux pour la santé. Ces derniers incluent des retards liés au développement chez les enfants, des problèmes de la vision, un manque de coordination et des troubles de l’élocution.

La limite maximale recommandée de méthylmercure est de 0.1 microgrammes par kilo de poids corporel. Cela signifie qu’un enfant de 25 kg ne devrait manger qu’une portion de thon blanc en conserve de 75 g tous les 19 jours. Une consommation plus importante excèderait la limite supérieure recommandée. Ainsi, il est généralement recommandé aux enfants et aux femmes enceintes de ne pas consommer de fruits de mer contenant du mercure plus de deux fois par semaine. Il existe de nombreux autres types de poisson qui sont également riches en acides gras oméga-3 mais qui sont moins susceptibles d’être contaminés au mercure.

  1. Les légumes crucifères

Les légumes crucifères sont une famille de légumes qui incluent le brocoli, le chou de Bruxelles, le chou-fleur, le chou-rave, le navet et le chou vert. Les crucifères forment une famille de légumes reconnus pour leurs vertus contre les maladies, comme de réduire le risque de cancer et maladies du cœur.

Cependant, les composés contenus dans ces légumes, appelés thiocyanates, peuvent interférer avec la capacité du corps à absorber l’iode, ce qui peut contribuer à l’apparition du trouble hypothyroïdien. Les symptômes incluent glande thyroïde plus volumineuse, la prise de poids, la constipation, la peau sèche et le manque d’énergie. Bien que les légumes crucifères comme le brocoli soient très sains, en consommer de grande quantité peut donc mener à un surdosage. Les individus qui sont sensibles aux problèmes de thyroïde devraient éviter de consommer ces légumes en grande quantité.

Conclusion

Les produits alimentaires sur cette liste sont tous incroyablement sains. Mais ce n’est pas parce qu’une chose est saine en petite quantité, qu’une grande quantité est encore meilleure pour la santé. En termes de nutrition, tout est question de dosage approprié. Retrouvez plus de conseils diététiques et alimentaires, sur le site www.sagessesante.fr

Source : sagessesante.fr

13 mars 2018

 

 

Share This:

FacebookTwitterGoogle+Partager

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com