23/10/2014
DEPECHES
Accueil >> Politique >> Législatives/Municipales 2012 >> Ouahigouya : L’éléphant, l’épi de mil et le lion rivalisent dans la campagne

Ouahigouya : L’éléphant, l’épi de mil et le lion rivalisent dans la campagne

  PDF Imprimer Envoyer
 

 

24 partis sont en lice pour la conquête des 4 sièges à pouvoir pour la députation au compte de la province du Yatenga et 7 partis pour les municipales dans la commune de Ouahigouya.  Le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), l’Alliance pour la démocratie et la fédération/Rassemblement démocratique africain (ADF-RDA) et l’Union pour la renaissance/Parti  sankariste (UNIR/PS) ont donné le ton.

 

 

 

C’est la commune rurale de Koumbri qui a abrité le lancement de la campagne du Congrès pour la démocratie et le progrès dans la soirée du samedi 17 novembre 2012. Ce premier rassemblement,  conduit par le directeur provincial de la campagne du CDP au Yatenga, Yacouba Barry, tête de liste des candidats titulaires à la députation, a sonné comme un appel à l’union et à la  consolidation des acquis. «Il y avait la discorde en notre sein, mais aujourd’hui ça va !», a déclaré, d’entrée de jeu,  Sidiki Mouri Paul Warma, directeur communal de la campagne du CDP dans ladite commune et candidat aux municipales. Il se convainc que de  trois députés sur quatre au Yatenga aux dernières législatives de 2007, cette fois-ci, ce sera  le «tukguili».

Ressortissant de la commune de Koumbri, le ministre de la Santé, Adama Traoré, 2e sur la liste des suppléants, s’étant présenté comme le garant  des intérêts de la commune de Koumbri, a appelé la population de la localité à lui faire confiance ; «on nous avait dit que le CDP est mort, est-ce vrai ?» martela-t-il. Le directeur provincial de la campagne et premier sur la liste des titulaires, Yacouba Barry, a, lui, insisté sur la complexité de ces élections par son caractère couplé avant d’indiquer le logo de son parti sur le spécimen  de la liste des candidats.

Il dit avoir pris bonne note des doléances des militants de Koumbri, notamment la construction de logements pour les enseignants, la réfection de la route Ninigui-Koumbri et s’est engagé à les réaliser à condition que les électeurs de la localité remplissent leur part de contrat, qui est de voter massivement le CDP. A l’ADF-RDA, ce sont  le président du parti, Gilbert Noël Ouédraogo, 1er sur la liste nationale pour la députation, et le directeur provincial de la campagne, Sidiki Belem, 1er  sur la liste des titulaires au Yatenga,  qui ont donné le top de départ.  Ce lancement a été marqué par des rencontres d’échanges avec les jeunes, les femmes et les handicapés à la résidence du président du parti. «Aidez- nous à récupérer la mairie de Ouahigouya, l’Assemblée nationale, le Premier ministère et vous verrez que vos attentes seront comblées», ont dit Gilbert Noël Ouédraogo et ses collaborateurs. La direction provinciale de la campagne de l’ADF-RDA utilisera comme stratégie de mobilisation le porte-à-porte.  Les guides du parti ont également fait des démonstrations de vote avec le bulletin  unique tout en annonçant la mise sur pied d’une brigade de vigilance pour surveiller le déroulement du scrutin.

L’UNIR/PS a annoncé les couleurs dans la soirée du dimanche 18 novembre 2012 en organisant une assemblée générale  à son siège au secteur 2 de Ouahigouya. Le président de la fédération provinciale du parti, 1er sur la liste des candidats titulaires pour la course à l’Assemblée nationale, Irisso Ouédraogo, a décliné les ambitions et les méthodes d’approche au cours de cette campagne.

Les responsables du parti préciseront qu’ils iront dans les différentes localités à la rencontre des militants pour partager avec eux, la vision du parti. «Le bien-fondé du développement participatif, compter sur soi-même, lutter contre la corruption et la mal gouvernance, meilleure gestion des ressources minières, promotion de la santé et de l’éducation» ce sont sur ces thèmes que l’UNIR/PS, à en croire son président de la Fédération provinciale, bâtira son argumentaire pour convaincre les électeurs à mettre leurs doigts sur son emblème le jour du scrutin.

Se faire élire un  député sur les 4 au compte de la province du Yatenga, faire en sorte que la voix de l’UNIR/PS résonne dans les différents conseils municipaux par l’élection de quelques conseillers dans chacune des communes de la province, reste l’ambition des lieutenants de Me Bénéwendé Sankara au Yatenga. En attendant d’en savoir davantage sur les ambitions et les stratégies des autres partis en lice, trois jours après  l’ouverture de la campagne, l’animation dans le chef-lieu de la région du Nord est timide.

 

Emery Albert Ouédraogo

Source: L’Observateur Paalga

—————————————————————-

Jeudi 22 novembre 2012    Agence de Presse Labor

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>