31/10/2014
DEPECHES

L'ACTUALITE SUR LABOR PRESSE

Après l’échec du dialogue majorité /opposition au Burkina, les suites probables qui se profilent à l’horizon.

La délégation du front républicain, conduite par Hermann Yaméogo, a été le troisième groupe à être reçu par le président du Faso, Blaise Compaoré, le mardi 23 septembre 2014 au palais présidentiel de Ouaga-2000, dans le cadre du dialogue politique.

Après l’échec du dialogue politique entre la majorité et l’opposition burkinabè le 6 Octobre 2014, d’aucuns redoutent un bras de fer entre les deux camps sur les questions discordantes comme la limitation ou non du mandat présidentiel. Cependant, le président de l’Union Nationale pour la Démocratie et le Développement (UNDD), Me Hermann Yaméogo reste optimiste sur la poursuite du dialogue ... Lire la suite »

Des députés entre le marteau et l’enclume sur la question du vote pour la modification du mandat présidentiel burkinabè.

Les députés de la 5è législature de la 4è république du Burkina .

Commentaire      Des incertitudes sont exprimées au sein de l’opinion publique burkinabè sur les chances du vote approbatif des députés pour la modification de l’article 37 de la constitution, relatif à la durée du mandat présidentiel. Mais le gouvernement a opté pour une formule tactique qui lui donne des marges de manœuvres. En effet, dans le projet de loi qu’il ... Lire la suite »

CHRONIQUE DU DEMI -FOU : Opposition/Majorité burkinabè, vers un combat de David et Goliath !

DEMI-FOU

On y est ou presque ! Le fiasco prévisible du dialogue de sourd entamé entre la majorité et l’opposition burkinabè le 23 septembre 2014, s’est concrétisé le 06 Octobre dernier. Chacun ayant campé sur sa position, le dialogue politique sous l’égide du président Blaise Compaoré a accouché d’une grande souris. Il se dresse donc à l’horizon, une sorte de combat de ... Lire la suite »

HUMOUR : quand un mossi demande un poulet comme dessert !

Le poulet dangereux pour la santé.

La parenté à plaisanterie constitue une valeur socio-culturelle fondamentale au Burkina Faso, source de paix et de cohésion sociale. Ceci est un récit qui entre dans le cadre de la parenté à plaisanterie entre les ethnies Samos et Mossi.    Dans un restaurant très moderne à Ouagadougou, un samo invite son ami moaga à diner. Après avoir terminé le plat ... Lire la suite »

Conseil des ministres du 22 octobre 2014:un projet de loi pour une meilleure gestion des carrières des personnels militaires du Burkina.

Une parade de militaires burkinabè le 1er Novembre 2013 à Ouagadougou,lors de la célébration du 53è anniversaire de l'armée nationale.

Le Conseil des ministres s’est tenu le mercredi 22 octobre 2014,en séance ordinaire, de 09 H 00 mn à 12 H 30 mn,sous la présidence de Son Excellence Monsieur Blaise COMPAORE, Président du Faso, Président du Conseil des ministres. Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour,entendu des communications orales, procédé à des nominations et autorisé ... Lire la suite »

Conseil Constitutionnel du Burkina : les axes ciblés pour une réforme institutionnelle.

Des magistrats du Conseil constitutionnel du Burkina Faso.

 Dans le cadre du dialogue politique enclenché entre l’opposition et la majorité au Burkina Faso sous l’égide du président Blaise Compaoré, figure parmi les 5 points de discussions, la question de l’organisation et du fonctionnement du Conseil Constitutionnel. Dans l’attente des décisions finales sur la réforme de cette juridiction habilité à valider les résultats définitifs d’élections, un aperçu des recommandations ... Lire la suite »

Article 37 de la constitution burkinabè: vers une autre formule de limitation du mandat présidentiel ?

Les Armoiries du Burkina Faso.

Confidentiel Les débats passionnants sur la question de la limitation ou non du mandat présidentiel à travers l’article 37 de la constitution sont sur le point d’amorcer un autre tournant, source d’autres joutes oratoires dans le milieu politique, voire au sein de la société civile dans les jours à venir. En effet, à défaut de laisser dans son état actuel ... Lire la suite »

Des dates historiques du Burkina Faso

LA CARTE DU BURKINA FASO.

11 décembre 1958 : proclamation de la république de Haute-Volta. 5 Août 1960 : le Burkina Faso (ex-Haute-Volta) accéda à l’indépendance. 3 Janvier 1966 : chute de la première république dirigée par le président Maurice Yaméogo.Il est remplacé par le général Sangoulé Lamizana. 1971 : naissance de la deuxième république. 1974 : fin de la deuxième république. L’armée prend le pouvoir. 1978 : naissance de la ... Lire la suite »

DAOUEGA SERVICE: nouvel arrivage de meubles de bureau et maison de qualité

DAOUEGA Bureau DG

Publicité     La qualité des produits de commerce est un véritable gage pour le confort de façon durable. C’est pourquoi DAOUEGA SERVICE a opté de commercialiser des matériels durables et de qualité pour la satisfaction de ses clients à des tarifs raisonnables.    Pour vos besoins en meubles de maison et de bureaux ainsi qu’en matériaux de construction, contactez DAOUEGA SERVICE :  ... Lire la suite »

Le gouvernement autorise la modification de la constitution burkinabè par référendum

LE GOUVERNEMENT TIAO III DU BURKINA FASO dissout le 30 Octobre 2014.

Dépêche Le conseil des ministres extraordinaire du 21 Octobre 2014 a adopté un projet de loi portant modification de la constitution par référendum. Ledit projet de loi sera transmis bientôt à l’Assemblée nationale pour examen et adoption et vise la modification du mandat présidentiel. . Lire la suite »

Le Maroc souhaite toujours accueillir la CAN 2015

Le Comité exécutif de la CAF se réunira le 2 novembre  2014 et le sujet devrait y être « débattu ».

Alors que de multiples rumeurs indiquent que le Maroc ne souhaite plus accueillir la CAN 2015 (17 janvier-8 février), le ministère de la Jeunesse et des Sports a  affirmé vendredi 17 octobre 2014, dans un communiqué, que le pays n’a pas « renoncé à l’organisation » de la compétition. A trois mois de l’ouverture de la prochaine Coupe d’Afrique des nations, le ... Lire la suite »

Des informations utiles et objectives à lire dans le journal Labor N°13

Journal trimestriel Labor N°13 en vente dans des boutiques Total,alimentations et provinces du Burkina Faso.

 ANNONCE Lecteurs et lectrices, le journal trimestriel Labor N° 13 est disponible dans des alimentations,boutiques TOTAL et en provinces. A la Une du journal Labor N° 13, vous avez des titres ainsi qu’il suit :      Méningite et rougeole au Burkina -La situation en 2014. Pourquoi les hommes sont-ils de moins en moins fertiles ?            Dans cet article, vous avez des ... Lire la suite »

L’UEMOA CÉLÈBRE SES 20 ANS À OUAGADOUGOU le 20 octobre 2014.

Créée le 10 janvier 1994, l’institution sous-régionale regroupe huit pays, à savoir, le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo.

L’Union économique et monétaire ouest-africaine(UEMOA) célèbre, le 20 octobre 2014, au Burkina Faso, son vingtième anniversaire sous le thème : « L’UEMOA, 20 ans : les voies d’un développement solidaire». La cérémonie va réunir autour du Président du Faso, SEM Blaise Compaoré, les autres Chefs d’Etat des pays membres de l’UEMOA, les présidents d’institutions et organes de l’Union, des responsables ... Lire la suite »

Côte d’Ivoire: la CPI ne renonce pas à juger Simone Gbagbo à La Haye

Simone Gbagbo doit comparaître à partir du 22 octobre devant la cour d'assises d'Abidjan pour atteinte à la sûreté de l'Etat.(Photo : AFP)

Le bras de fer se poursuit. La Cour pénale internationale avait émis un mandat d’arrêt en 2011 contre l’ancienne première dame. Mais la Côte d’Ivoire n’a pas encore prouvé qu’elle était capable de mener à bien un tel procès. La CPI rappelle qu’elle doit même prouver qu’elle a entamé de réelles procédures visant Simone Gbagbo. « Lorsque le gouvernement ivoirien sent ... Lire la suite »

Incendies au marché central de Léo 24 boutiques parties en fumées

Un court circuit pourrait en être la cause probable de ce sinistre. En attendant les enquêtes se poursuivent. De l’avis des gens c’est la 2ème fois que cette même partie connaisse des incendies dont celui qui vient de se produire a été très dommageable pour les commerçants.

Dans la nuit du jeudi 09 à vendredi 10 octobre 2014, une partie du marché central de Léo a été dévastée par un incendie. En cette matinée du vendredi 10 octobre la désolation et la tristesse se sont emparées des visages des populations déployées aux alentours du marché central de Léo, interdit d’accès aux usagers par les forces de sécurité ... Lire la suite »

Enfin la décision finale pour bientôt sur l’article 37 du mandat présidentiel au Burkina !

Le gouvernement en conseil des ministres.

Billet Une réunion a eu lieu le vendredi 17 Octobre 2014 entre le président Blaise Compaoré et les ministres du gouvernement TIAO III à la Présidence du Faso. Selon le premier ministre Luc Adolphe TIAO, il ne s’agissait pas d’un conseil extraordinaire des ministres comme annoncé auparavant par des médias. C’était plutôt des échanges voulus par le Chef de l’Etat ... Lire la suite »

Pharmacies de garde à Ouagadougou du 18 au 25 Octobre 2014

Logo pharmacie

Groupe 4 : Amitié, Bethania, Circulaire Sède, Diawara, Ecoles, Espoir, Flayiri, Gare, Hippodrome, Hôpital, Jean Paul II, Kadiogo, Kouma, Louis Pasteur, Maignon, 1200 Logements, Musée, Natilge, Noom- Wendé, Ouédraogo, Panacea, Pierre Tapsoba, Sahel, Sig-Noghin, Sira, Somgandé, Sotisse, Unité, Vénégré, Vidal, Wend-Kuuni, Wend Yam. Lire la suite »

Les ministres du Mogho Naba, empereur des mossis au Burkina Faso

Sa Majesté le Mogho Naaba Bâongho , 37 è empereur des Mossé ( au milieu en bonnet rouge).

- Le Ouidi Naba : premier ministre, chef de la cavalerie. -Le Baloum Naba : chef de l’intendance. -Le Larlé Naba : chef des tombes royales. -Le Gounga Naba : chef de l’infanterie.             Publicité     La qualité des produits de commerce est un véritable gage pour le confort de façon durable. C’est pourquoi DAOUEGA SERVICE a opté de ... Lire la suite »

Hermann Yaméogo décrypte la problématique de la révision de la constitution burkinabè au regard de la Charte africaine de la démocratie …

Me Hermann Yaméogo,juriste,
président du parti  burkinabè UNDD.

Dans l’écrit qui suit, Me Hermann Yaméogo aborde la problématique de la révision de la constitution burkinabè au regard de la Charte africaine de la démocratie qui fait l’objet de moult interprétations au Burkina Faso. La  problématique de la révision de la constitution                                   ... Lire la suite »

HUMOUR : quand des mossis disent « Déférendum « au lieu de Référendum !

La parenté à plaisanterie renforce la cohésion sociale entre la soixantaine de groupe ethniques du Burkina Faso.

Référendum, c’est le vocable en vogue au Burkina Faso. La perspective d’un référendum sur la modification de l’article 37 de la Constitution dans l’optique d’instaurer un mandat présidentiel illimité, renouvelable à souhait, constitue le plat de résistance des débats et causeries entre pro et anti –référendum. Chacun y va de ses arguments et de son niveau de compréhension. Mais aussi, ... Lire la suite »