free betting tips
16/06/2019
DEPECHES
Accueil >> Actualité >> Transporteurs routiers du Burkina : Annulation du préavis d’arrêt de travail de 72 h à compter du 7 Janvier 2019 et  de l’augmentation des frais de transport suite à un compromis avec le gouvernement
Transporteurs routiers du Burkina : Annulation du préavis d’arrêt de travail de 72 h à compter du 7 Janvier 2019 et  de l’augmentation des frais de transport suite à un compromis avec le gouvernement
Le Premier ministre Paul Kaba THIEBA et certains ministres avec la délégation des transporteurs routiers du Burkina suite à leur rencontre du 3 janvier 2019.

Transporteurs routiers du Burkina : Annulation du préavis d’arrêt de travail de 72 h à compter du 7 Janvier 2019 et  de l’augmentation des frais de transport suite à un compromis avec le gouvernement

Nombre de vues: 739

 Brève

Les transporteurs routiers du Burkina Faso exprimaient un mécontentement vis-à-vis du gouvernement, pour des engagements non tenus. Suite à la hausse du prix des hydrocarbures de 75 FCFA, dans le dernier trimestre de 2018, le gouvernement avait rencontré les transporteurs routiers pour leur proposer certains allègements de charges, afin d’éviter une inflation des prix des transports. Les transporteurs estiment, que les engagements du gouvernement ne sont pas tenus. A défaut d’un gain de cause pour leurs doléances, les transporteurs  envisageaient de lancer un préavis d’arrêt de travail de 72 heures à compter du 7 Janvier 2019 sur toute l’étendue du territoire burkinabè, précédé d’une majoration des frais de transport le 5 Janvier 2019.Finalement,un compromis a été trouvé le 3 janvier 2019 avec les transporteurs ,suite à leur rencontre avec le premier ministre Paul Kaba THIEBA. La Fédération Nationale des acteurs des transports routiers (FNAT), renonce à l’arrêt de travail et à une augmentation du prix du transport .Le gouvernement aurait donné des réponses satisfaisantes à leurs préoccupations  selon Bonaventure KERE, secrétaire général de la FNAT et porte-parole de la délégation. Espérons que les engagements seront tenus  cette fois-ci, de part et d’autre, pour mettre fin à cette spirale de crises entre les transporteurs et le gouvernement, avec comme conséquences, des perturbations du trafic routier et de l’approvisionnement du pays en hydrocarbures.

Jean KY

Laborpresse.net             04 Janvier 2019

Share This:

FacebookTwitterGoogle+Partager

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Image CAPTCHA

*

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com