free betting tips
23/10/2019
DEPECHES
Accueil >> Actualité >> Verdict du putsch de 2015 le 2 septembre 2019 : « le triptyque vérité – justice – réconciliation est en marche » au Burkina selon la majorité présidentielle
Verdict du putsch de 2015 le 2 septembre 2019 : « le triptyque vérité – justice – réconciliation est en marche » au Burkina selon la majorité présidentielle
Le présidium de la conférence de presse des partis de la majorité présidentielle.(photo d'archives lefaso.net)

Verdict du putsch de 2015 le 2 septembre 2019 : « le triptyque vérité – justice – réconciliation est en marche » au Burkina selon la majorité présidentielle

Nombre de vues: 711

DECLARATION DE L’ALLIANCE DES PARTISET FORMATIONS POLITIQUES DE LA MAJORITE PRESIDENTIELLE SUR LE VERDICT RENDU DANS LE PROCES DU PUTSCH MANQUE DU 16 SEPTEMBRE 2015

Peuple du Burkina Faso,

Militantes et militants des partis membres de la majorité présidentielle,

L’Alliance des Partis et formation politiques de la Majorité Présidentielle (APMP) a appris, en même temps que le peuple tout entier, le verdict rendu le 02 septembre 2019 dans le procès du putsch manqué du 16 septembre 2015, marquant ainsi une étape importante dans l’histoire de la Justice et de la démocratie dans notre pays. Ce putsch rappelons-le, fut un acte ignoble commandité et exécuté par les « stratèges » du Régiment de Sécurité Présidentiel (RSP) contre la Transition, avec pour objectif la restauration de l’ordre ancien déboulonné par l’insurrection populaire, occasionnant 14 morts, plus de 250 blessés et d’énormes dégâts matériels.

En cette circonstance glorieuse qui couronne une des luttes de notre peuple depuis l’insurrection victorieuse des 30 et 31 octobre 2014, l’Alliance des Partis de la Majorité Présidentielle prend acte de ce verdict, félicite la justice pour le travail opiniâtre accompli, et invite le peuple burkinabè à continuer de faire confiance à sa justice dans la construction de l’état de droit et le renforcement de la démocratie.

Dès l’entame de ce procès, de nombreux observateurs étaient dubitatifs, s’interrogeant sur la capacité de nos institutions républicaines, en particulier de la justice, à faire aboutir un tel procès aux enjeux énormes et parsemé d’embûches de tous ordres, au regard de la capacité de nuisance des personnes et groupes politiques impliqués dans ce putsch.

L’Alliance des Partis de la Majorité Présidentielle (APMP) salue la performance de la justice burkinabé, la patience et la dextérité des juges, la participation des avocats et de tous les autres acteurs, pour le travail abattu en amont comme en aval. La justice, malgré les multiples critiques notamment de ceux qui l’accusent à tort d’être aux ordres, et en dépit de la modicité de ses moyens, a ainsi illustré la preuve qu’elle exerce en toute indépendance, dans cet environnement assez complexe et mouvementé.

Ainsi, après une année et demie de procès, le Burkina Faso peut se réjouir à juste titre d’un verdict historique, qui répond à la soif de justice des familles des victimes et du peuple insurgé qui l’appelait de tous ses vœux. Désormais, les âmes de nos martyrs peuvent reposer en paix car justice a été rendue.

Peuple du Burkina Faso,

Militantes et militants de l’alliance des partis de la majorité présidentielle,

Aussi salutaire que soit ce verdict, l’APMP voudrait se convaincre qu’il n’est que l’amorce du dénouement judiciaire et que les autres dossiers emblématiques de crimes dont ceux des assassinats de Thomas Sankara, de Norbert Zongo, du juge Nébié, les crimes économiques et de sang et tous les manquements graves, seront traités avec toute la célérité requise à la grande satisfaction du peuple.

Plus que jamais, le triptyque vérité – justice – réconciliation est en marche, et nous devons faire confiance en notre justice pour œuvrer à créer les conditions politiques, sociales et morales nécessaires à une réconciliation nationale véritable et durable, à un vivre ensemble rassuré et rassurant pour une paix et une cohésion nationale conforme aux attentes du peuple.

Vive le Burkina Faso,

Vive la justice burkinabé.

Ouagadougou, le 03 septembre 2019

Pour l’APMP, le Coordonnateur,

Clément P. SAWADOGO

 09 septembre 2019

 

Burkina Faso : listes des écoles privées reconnues conformes aux normes réglementaires : préscolaires, primaires, secondaires, universités

Communiqué

 Au Burkina Faso, face à l’appât du gain facile où certains promoteurs d’écoles privées ont tendance à privilégier l’enrichissement au détriment de la qualité de l’enseignement, le gouvernement, à travers les ministères en charge de l’enseignement, a entrepris à partir de 2017, de contrôler  les établissements scolaires et universitaires privés .Ainsi, en 2018,une centaine d’établissements scolaires qui fonctionnaient dans des conditions contraires aux normes réglementaires requises , ont été sommés de fermer. D’autres, ont été invités à régulariser leur situation. Sur la base des répertoires officiels établis d’écoles privées légalement reconnues, la présente brochure dresse les listes de ces écoles sur l’ensemble du territoire burkinabè, à travers les 13 régions du pays. Il convient, que les parents d’élèves consultent les listes d’écoles privées reconnues, avant d’y procéder à l’inscription des enfants, afin de faire les bons choix susceptibles de conduire à des résultats scolaires satisfaisants.

Pour la rentrée scolaire 2019 / 2020, un total de 315 établissements scolaires  non reconnus répertoriés dans 11 régions, sont sommés de fermer par le ministère de l’éducation nationale. Ces établissements ne sont non seulement pas légalement reconnus, mais aussi, se trouvent dans des conditions inadaptées à un enseignement de qualité. La région du centre dont le chef-lieu est Ouagadougou, compte à elle seule 233 écoles pirates sur les 315.Cela concerne 96 écoles préscolaires (maternelles) ,107 écoles primaires et 30 écoles post-primaires à fermer dans cette région du centre. En 2018, des parents d’élèves qui avaient déjà inscrit leurs enfants dans des écoles non réglementaires à fermer, étaient obligés de retirer ces enfants pour d’autres écoles conformes.

Il convient donc, que les parents prennent le temps de vérifier dans les services du ministère de l’éducation, si les écoles sont reconnues avant d’y inscrire les enfants.

Le livre sur les  écoles privées reconnues au Burkina Faso est en vente à Ouagadougou dans les boutiques des stations TOTAL suivantes : TOTAL Pont Kadiogo,TOTAL Mogho Naba,TOTAL Indépendance ( rond-point des Nations -Unies), TOTAL Zone du Bois, TOTAL Charles De Gaulle,TOTAL Musée(au bord du boulevard circulaire à Dassasgho,après la Pédiatrie Charles De Gaulle en allant vers le nord), Alimentation SONACOF Dassasgho,alimentation Sougri noma(quartier petit Paris),la Surface(Zogona),Mercury(à Zabré daaga,côté Est de la BICIAB) ,alimentation WATINOMA Pissy.

Prix de vente : 5.000 FCFA

N.B : pour les personnes hors de Ouagadougou qui souhaitent  acquérir le livre, cela est possible avec un additif du coût d’envoi.Le livre est l’initiative d’un éditeur privé pour faciliter la tâche de consultation des établissements privés légalement reconnus.Ce n’est pas le ministère de l’éducation ou le gouvernement qui édite et met en vente le livre.

Contacts : Tél(00226) 70 24 22 61     /74 27 38 02

 

 

Share This:

FacebookTwitterGoogle+Partager

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Image CAPTCHA

*

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com