free betting tips
DEPECHES
Accueil >> Société >> Burkina Faso : campagne de distribution de 16 millions de moustiquaires à compter du 30 Août 2022
Burkina Faso : campagne de distribution de 16 millions de moustiquaires à compter du 30 Août 2022
Des lots de moustiquaires d'un des sites de distribution gratuite de l'ex arrondissement de Boulmiougou à Ouagadougou.La distribution commencée le jeudi 07 novembre 2013 s'achevait 72 h après.Les moustiquaires constituent l'un des moyens de prévention contre le paludisme dans l'attente de vaccins en expérimentation au Burkina Faso par des chercheurs burkinabè.(Photo:LABORPRESSE.NET)

Burkina Faso : campagne de distribution de 16 millions de moustiquaires à compter du 30 Août 2022

Nombre de vues: 1 039

Commentaire

Une campagne nationale de distribution de moustiquaires imprégnées d’insecticides anti-moustiques à longue durée, se déroule périodiquement au Burkina Faso. Pour l’année 2022, le lancement de la campagne est prévu le 30 Août.

Le ministre de la Santé et de l’hygiène publique a fait au Conseil des ministres du 3 Août 2022, une communication relative à la mise en œuvre de la campagne nationale de distribution universelle de moustiquaires imprégnées à longue durée d’action (MILDA) pour l’année 2022.

La stratégie de la campagne repose sur deux principales phases à savoir le dénombrement des ménages et la distribution des moustiquaires. Au cours de cette campagne, 16 051 518 moustiquaires imprégnées seront distribuées à toute la population résidente au Burkina Faso à raison d’une moustiquaire pour deux (02) personnes.

La campagne 2022 a pour particularité, la distribution de MILDA de nouvelle génération sur toute l’étendue du territoire national compte tenu de la résistance des moustiques aux insecticides. Le lancement de cette opération est prévu le 30 août 2022 dans le district sanitaire de BOUSSOUMA dans la région du Centre-Nord.

Face à la cynique malice des moustiques qui se métamorphosent par des résistances aux insecticides, le vaccin constituera la meilleure solution pour prémunir les enfants et les populations contre les moustiques. Les autorités sanitaires du Burkina Faso devraient tout mettre en œuvre pour l’aboutissement des vaccins burkinabè promoteurs en essais cliniques avancés contre le paludisme. Leur action d’impulsion à l’aboutissement de ce vaccin est capitale dans un contexte où les recherches scientifiques d’Afrique sont souvent marginalisées par des firmes occidentales qui veulent s’arroger le droit de la primauté et de la propriété des vaccins, avant de valider leurs autorisations médicales. La science n’a pas de couleur même si les médicaments ont des odeurs.

Oscar Félix Diakité

Laborpresse.net      Mercredi     10 Août   2022

Share This:

FacebookTwitterGoogle+Partager

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Image CAPTCHA

*