free betting tips
28/05/2020
DEPECHES
Accueil >> Actualité >> Burkina Faso: compte rendu du conseil supérieur de la défense sur la sécurité et le coronavirus
Burkina Faso: compte rendu du conseil supérieur de la défense sur la sécurité et le coronavirus
« Nous demandons à toute la population de comprendre les mesures prises par le gouvernement. Ce ne sont pas des mesures coercitives contre une personne ou un groupe, mais des mesures pour la santé de la population », a indiqué Roch Marc Christian Kaboré. Il a exhorté les syndicats à savoir raison garder face à cette situation sanitaire préoccupante. « Certains ont interprété ces mesures comme étant des mesures qui leur sont adressées » dira-t-il, avant d’ajouter que « même dans les grands pays, nous voyons des restrictions partout.

Burkina Faso: compte rendu du conseil supérieur de la défense sur la sécurité et le coronavirus

Nombre de vues: 561

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a présidé le samedi 14 mars 2020,  une session du Conseil supérieur de la Défense nationale. La lutte contre la maladie à coronavirus, la situation sécuritaire nationale, et la politique nationale de défense et de sécurité ont été au menu des échanges de cette session.

Selon le président du Faso, le coronavirus est devenu une question de sécurité sanitaire au Burkina Faso depuis la détection des premiers cas confirmés. C’est pourquoi, à l’issue de cette session, il a appelé le peuple burkinabè à coopérer pour éviter la propagation de la maladie. Les efforts actuels du gouvernement visent, selon lui, à soigner ceux qui sont déjà touchés et à éviter la propagation de la maladie.

« Nous demandons à toute la population de comprendre les mesures prises par le gouvernement. Ce ne sont pas des mesures coercitives contre une personne ou un groupe, mais des mesures pour la santé de la population », a indiqué Roch Marc Christian Kaboré. Il a exhorté les syndicats à savoir raison garder face à cette situation sanitaire préoccupante. « Certains ont interprété ces mesures comme étant des mesures qui leur sont adressées » dira-t-il, avant d’ajouter que « même dans les grands pays, nous voyons des restrictions partout.

Ce n’est pas une fiction que nous inventons pour apeurer qui que ce soit, mais il est nécessaire que nous soyons conscients que notre responsabilité nous impose d’accepter ces restrictions temporaires ».

Le second point au menu de cette session du Conseil supérieur de la Défense nationale était relatif à la sécurité nationale. « Ce matin encore, nous avons subi une attaque dans un de nos camps et il est donc nécessaire pour nous de faire le point global de la situation sécuritaire, de donner des instructions, et d’échanger pour mieux coordonner la lutte. Nous sommes engagés aussi dans une opération avec la force conjointe du G5 Sahel et la force Barkhane », a affirmé le président Kaboré.

La politique nationale de sécurité a été aussi évoquée au cours de cette rencontre. Cette politique permettra de mieux organiser les Forces de défense et de sécurité dans leurs différentes missions pour éviter les conflits de compétences, a soutenu le président du Faso.

Direction de la communication de la présidence du Faso

16 MARS 2020

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes assises et intérieur

Le Président du Faso (au centre),le premier ministre à gauche et le ministre de la défense à droite lors de la session du conseil supérieur de la défense le 14 mars 2020.

Share This:

FacebookTwitterGoogle+Partager

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Image CAPTCHA

*

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com