free betting tips
28/05/2020
DEPECHES
Accueil >> Actualité >> Burkina Faso : fermeture  maladroite des écoles pour cause du coronavirus du 16 au 31 mars 2020
Burkina Faso : fermeture  maladroite des écoles pour cause du coronavirus du 16 au 31 mars 2020
L'immeuble de l'éducation devant lequel des élèves manifestaient face aux forces de l'ordre en 2013 à Ouagadougou. (Images d'archives Laborpresse.net.)

Burkina Faso : fermeture  maladroite des écoles pour cause du coronavirus du 16 au 31 mars 2020

Nombre de vues: 946

Billet

  Le gouvernement burkinabè vient de décider de la fermeture des établissements d’enseignement (préscolaire, primaire, post-primaire, secondaire,professionnel et universitaire) du 16 au 31 mars 2020 sur toute l’étendue du territoire national. La décision est motivée par les récents cas(07) d’infection  au coronavirus. Le gouvernement est visiblement trop vite allé  en besogne par la fermeture des établissements.

    Il n’y pas eu un cas de décès lié au coronavirus au Burkina. Jusque-là, à travers le monde, ce sont essentiellement les personnes du 3è âge qui sont victimes de cette maladie en raison de la fragilité de leur organisme.Les médecins spécialistes en virologie affirment que la maladie est bénigne(pas sévère ) à plus de 80%.Pourquoi donc fermer les écoles où la jeunesse n’est pas véritablement exposée ? Des épidémies plus graves et mortelles comme la méningite , n’ont pas entraîné de fermetures d’écoles au Burkina.Il aurait été mieux indiqué,  de doter les établissements scolaires de moyens de protection (masques, gel hydro-alcoolique etc…) et intensifier la sensibilisation au sein de la population en générale. Fermer éventuellement les marchés, les lieux de prière, c’est pousser les populations à la résignation et à la fatalité, pour rester captives à domiciles et attendre de mourir de faim et de soif.

Face au remue-ménage dû au coronavirus,  l’adage selon lequel si la France éternue, ses colonies s’enrhument, semble  s’illustrer ici très négativement. La France ferme ses écoles à cause du coronavirus, et dès le lendemain, plusieurs de ses colonies d’Afrique lui emboîtent le pas benoîtement ! Quelle Afrique et ses dirigeants qui se comportent comme des sous-préfets de la France ! Le continent africain dispose d’atouts climatiques majeurs comme l’ensoleillement auquel,  le coronavirus ne résiste pas. Le gouvernement burkinabè , a intérêt à éviter de se comporter comme le mouton de Panurge, par un mimétisme nocif de la panique du coronavirus. S’il franchit le Rubicon en demandant la fermeture des marchés et débits de boisson, il aura provoqué un tsunami qu’il ne pourra pas contrôler. Les peuples n’ont pas les mêmes cultures et réactions. Il ne faudrait pas persister dans l’erreur,  en prolongeant la fermeture des écoles au-delà du 31 mars 2020.Car, ce serait perturber le calendrier académique et empêcher la tenue des examens scolaires à bonne date.

Si le coronavirus peut servir de prétexte sous d’autres cieux,  pour dissuader les mouvements d’humeur de gilets jaunes, il ne devrait pas en être de même en Afrique. Les attaques terroristes très meurtrières, n’ont pas suscité la fermeture totale des écoles au Burkina. Pourquoi devrait-il en être autrement pour le coronavirus ? Même si les agitations épileptiques des Etats africains  relatives au coronavirus , peuvent générer des financements conséquents de l’O.M.S, ce n’est pas une raison de ruer dans les brancards .Très décevants,  les dirigeants africains, qui visiblement, restent sous la domination coloniale française et ne pourront pas ainsi réussir une véritable monnaie unique pour la CEDEAO. C’est révoltant et ça fait pitié !

Le prétexte sera vite trouvé,  qu’on n’attendra pas qu’il  y ait des morts, pour prendre ces mesures drastiques de prévention contre le coronavirus. Acceptez, dirigeants africains, que vous êtes la honte du continent.

Jean KY

Laborpresse.net                                   15 mars 2020

 

 Le fameux communiqué du gouvernement burkinabè sur la fermeture des écoles.

Communiqué

Livret en vente sur les listes des 45 provinces , 13 régions ,différents régimes politiques du Burkina Faso

De nombreux citoyens burkinabè ne connaissent pas avec exactitude, les noms des 45 provinces du Burkina Faso, la liste des 13 régions avec les provinces rattachées. Quant à l’Hymne national, une grande partie des textes est méconnue du grand public. Les habitants de Bobo-Dioulasso et Ouagadougou, éprouvent des difficultés à se retrouver dans les nouveaux découpages 2009, des secteurs et quartiers de ces villes. Le livret sur les listes des provinces et régions du Burkina Faso, constitue un répertoire d’informations sur tous ces points. Il en est de même pour les différents régimes et républiques du pays de la 1re à la 4è république. Ce livret est utile pour élèves, étudiants, acteurs politiques et de la société civile, institutions nationales et internationales.

 

   Le livret est disponible au prix de 2.500 FCFA dans les points de vente suivants à Ouagadougou :

 

-TOTAL Mogho Naba

-TOTAL Indépendance (rond-point des Nations unies)

-TOTAL Zone du Bois

TOTAL MUSEE( boulevard circulaire Dassasgho)

TOTAL Charles De Gaulle (Zogona)

 

Sommaire du Livret

Contact: (+226) 70 24 22 61 / 74 27 38 02

.Liste des 45 provinces du Burkina Faso 

.Liste des 13 régions du Burkina Faso

.Répartition des 12 nouveaux arrondissements de la commune de Ouagadougou avec les quartiers rattachés  

.Pyramide des âges        

.Répartition des 07 nouveaux arrondissements de la commune de Bobo-Dioulasso avec les quartiers rattachés  

.Texte entier de l’Hymne national du Burkina Faso  

.Les 4 républiques et différents régimes du Burkina Faso

.Dates d’indépendance des pays de la C.E.D.E.A.O

 

Contact  tél:(+226) 70 24 22 61   / 74 27 38 02

 

Share This:

FacebookTwitterGoogle+Partager

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Image CAPTCHA

*

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com