free betting tips
DEPECHES
Accueil >> Société >> Burkina Faso : le commerce de détails interdit aux commerçants non-résidents de la CEDEAO
Burkina Faso : le commerce de détails interdit aux commerçants non-résidents de la CEDEAO
Sommet extraordinaire de la CEDEAO sur la crise malienne le 27 juillet 2020 par Visio- conférence.

Burkina Faso : le commerce de détails interdit aux commerçants non-résidents de la CEDEAO

Nombre de vues: 210

Brève

Le ministère burkinabè du commerce, de l’industrie et de l’artisanat, a décidé en 2020, de réglementer le commerce dans un esprit de protectionnisme. Ainsi, il est désormais interdit aux commerçants non-résidents de l’espace de la Communauté Economique Des Etats de l’Afrique de l’Ouest (C.E.D.E.A.O) , de pratiquer le commerce de détails au Burkina Faso. Ils peuvent par contre être des grossistes. On se rappelle, que des commerçants burkinabè,  avaient exprimé leurs inquiétudes suite au rétablissement des relations diplomatiques avec la  république populaire  de Chine en 2018.Ils avaient des appréhensions quant à une éventuelle invasion  chinoise du marché burkinabè par des commerces de détails,  qui constitueraient une concurrence dévastatrice des activités des petits commerçants. Les autorités avaient fait savoir, que les opérateurs économiques chinois interviendront plutôt dans le commerce grossiste et non en tant que détaillants. Le ministère du commerce prévoit cependant, une exception de réciprocité.

C’est delà que pourrait venir la confusion. Si des Burkinabè exercent le commerce de détails dans un pays hors CEDEAO, et qu’en retour les commerçants de ce pays demandent l’application de la réciprocité, le protectionnisme n’aurait plus les effets escomptés.

Oscar Félix Diakité

Laborpresse.net                 13 septembre 2020

Share This:

FacebookTwitterGoogle+Partager

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Image CAPTCHA

*

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com