free betting tips
DEPECHES
Accueil >> Société >> Burkina Faso : les ambitions de bitumage de routes à l’horizon 2025
Burkina Faso : les ambitions de bitumage de routes à l’horizon 2025
L'une des avenues rénovée avec un bitume de qualité au quartier Koulouba de Ouagadougou.(Photo:Laborpresse.net)

Burkina Faso : les ambitions de bitumage de routes à l’horizon 2025

Nombre de vues: 792

Brève

En matière de développement des infrastructures de transport au Burkina Faso, l’ambition du Gouvernement Zerbo I déchu était de poursuivre le désenclavement du pays, des zones de production et des zones en déficit d’infrastructures.Une projection de taux de routes bitumées à l’horizon 2025 est faite à hauteur de 36,7%.

Des instructions sont données au ministre en charge des infrastructures aux fins d’évaluer systématiquement le risque sécuritaire de concert avec les forces de défense nationale et de sécurité intérieure, dans le cadre des différents projets, et de prévoir des plans de contingence à cet effet.

Ainsi, l’objectif est de porter la proportion des routes bitumées à 36,7% en 2025 contre 27,4% en 2020 et celle des pistes rurales à 44 % contre 33,57% en 2020.

Concernant les infrastructures aéroportuaires et ferroviaires, le Gouvernement concentrera ses efforts sur la réalisation des projets suivants :

-l’accélération du projet de transformation de l’aéroport de Bobo-Dioulasso en hub régional ;

– l’achèvement de l’aéroport de Donsin pour qu’il soit une réalité en 2025 ;

– l’accélération du projet de liaison ferroviaire avec le Ghana dont le processus est bien avancé ;

-la réhabilitation du Chemin de fer Abidjan Ouaga.

En ce qui concerne ce dernier point, il aurait été intéressant que le gouvernement s’exprime clairement sur le non respect des engagements du groupe français Bolloré dans la gestion du chemin de fer de l’axe Abidjan-ouaga. L’Etat burkinabè va t-il reprendre la gestion de son patrimoine ferroviaire ou Bolloré serait-il contraint d’honorer ses engagements non satisfaits ? La question nécessite d’être explicitée.L’administration étant une continuité, il sied pour la junte militaire de capitaliser les bonnes actions de développement national.

Nina Ouédraogo

Laborpresse.net           18 Janvier 2022

Communiqué

Burkina Faso : listes des écoles privées reconnues conformes aux normes réglementaires : préscolaires, primaires, secondaires, universités,écoles professionnelles.

 Au Burkina Faso, face à l’appât du gain facile où certains promoteurs d’écoles privées ont tendance à privilégier l’enrichissement au détriment de la qualité de l’enseignement, le gouvernement, à travers les ministères en charge de l’enseignement, a entrepris à partir de 2017, de contrôler  les établissements scolaires et universitaires privés .Ainsi, en 2018,une centaine d’établissements scolaires qui fonctionnaient dans des conditions contraires aux normes réglementaires requises , ont été sommés de fermer. D’autres, ont été invités à régulariser leur situation. Sur la base des répertoires officiels établis d’écoles privées légalement reconnues, la présente brochure dresse les listes de ces écoles sur l’ensemble du territoire burkinabè, à travers les 13 régions du pays. Il convient, que les parents d’élèves consultent les listes d’écoles privées reconnues, avant d’y procéder à l’inscription des enfants, afin de faire les bons choix susceptibles de conduire à des résultats scolaires satisfaisants.En 2020,ce sont 134 établissements non conformes qui sont exposés à la fermeture.En 2021,la liste des établissements à fermer s’est accrue(223).

Cette vérification  des établissements privés reconnus peut se faire gratuitement dans les services du ministère de l’éducation.

Livre sur les listes d’écoles privées reconnues au Burkina en vente à Ouagadougou.Tél +226 70 24 22 61 / 74 27 38 02

N.B;Le livret est une initiative privée des éditions Laborpresse et non celle du ministère de l’éducation nationale. Compte tenu du fait qu’il est difficile de lire aisément les listes des établissements privés reconnus sur internet à travers des fichiers PDF, les éditions Laborpresse ont ainsi voulu faciliter la tâche aux gens, en éditant une brochure sur les listes d’écoles privées reconnues(préscolaires, primaires, secondaires, supérieures, écoles professionnelles ). Le prix de vente du livret à 5.000 FCFA est fonction des charges complexes d’édition de ce document. Ce n’est pas le ministère ou le gouvernement qui produit et vend ces livrets.

Le livre sur les  écoles privées reconnues au Burkina Faso est en vente à Ouagadougou dans les boutiques des stations TOTAL et les alimentations suivantes :

1)TOTAL Pont Kadiogo,

2)TOTAL Zone du Bois,

3)TOTAL Charles De Gaulle,

4)  TOTAL   Musée (vers Pédiatrie)

5) TOTAL Mogho Naba

6) Alimentation Watinoma à Pissy

 

Share This:

FacebookTwitterGoogle+Partager

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Image CAPTCHA

*