free betting tips
DEPECHES
Accueil >> Société >> Burkina Faso : que les parents d’élèves attaquent en justice le ministère de la santé si leurs enfants sont vaccinés par force contre la covid 19
Burkina Faso : que les parents d’élèves attaquent en justice le ministère de la santé si leurs enfants sont vaccinés par force contre la covid 19
Le service des urgences médicales du CHU Yalgado Ouédraogo rénové,plus spacieux et modernisé en 2013.

Burkina Faso : que les parents d’élèves attaquent en justice le ministère de la santé si leurs enfants sont vaccinés par force contre la covid 19

Nombre de vues: 384

Commentaire

Le ministère de la santé du Burkina Faso , envisage une campagne de vaccination contre la covid 19 dans les établissements scolaires.Le principe de la vaccination anti-covid 19 a été officiellement annoncé comme étant volontaire, pas obligatoire.Par conséquent, les parents d’élèves qui émettent des réserves légitimes sur les effets non encore bien déterminés de ces vaccins, doivent se donner le droit d’attaquer en justice , le ministère de la santé si leurs enfants étaient vaccinés par la force.

Les spécialistes de la santé au plan mondial, peinent toujours à identifier les causes du coronavirus et des accusations contre la Chine pour l’origine supposée du virus, fait l’objet d’une bataille diplomatique avec les Etats –Unis d’Amérique(USA). Tout médicament et vaccin a des effets secondaires plus ou moins bénignes ou malignes.C’est l’argument véhiculé par le ministère de la santé du Burkina Faso, pour tenter de convaincre les citoyens à adhérer à l’aventure ambiguë de la vaccination anti-covid 19.Les Burkinabè ont raison dans leur majorité à émettre des doutes sur les campagnes de vaccination contre le coronavirus, car la gestion de la pandémie fait l’objet d’une médiatisation à outrance et des décès par suite de diabète ont été comptabilisés comme des victimes de covid 19.Un procès en justice a même été entrepris pour un cas emblématique dont le dénouement risque de rester sans suite véridique , en raison des interconnexions politiciennes de personnes jadis dans l’opposition et proches de la victime, qui se sont ralliées à la soupe du pouvoir.Il y a eu trop d’exagérations sur la situation du coronavirus au Burkina Faso où la motivation de certains acteurs politiques semblait lier essentiellement au flux d’argent à mobiliser plutôt que la prévention réelle de la pandémie.Un bilan clair n’a pas été fait des fonds mobilisés par le gouvernement et des équipements et médicaments acquis par la masse d’argent récoltée.Quand le ministère de la santé a tenté d’inviter l’institution du Chef de file de l’opposition politique (CFOP) à sensibiliser les citoyens, la réplique du CFOP a été bien administrée car,  l’opposition a décliné l’offre en disant qu’elle ne saurait se rendre coupable d’un deal politique sur des marchandages de milliards,  sous le prétexte de la gestion de la covid 19.

L’ampleur de la covid 19 a été exagérée et les autorités ont tendance à reléguer au second plan, d’autres pathologies plus meurtrières que la covid 19, comme le paludisme, l’insuffisance rénale, le diabète…

Le principe de la vaccination contre la covid 19 doit garder son caractère volontaire.Les mesures barrières de prévention (port du masque, lavage des mains etc…) peuvent être exigées dans les lieux publics et à domiciles.

Le ministère de la santé est libre de se fixer une cible de dix millions deux cents six mille (10.206.000) personnes âgées de 18 ans et plus pour sa campagne de vaccination contre la covid 19.Mais cela doit passer par la sensibilisation,  pour des adhésions volontaires.Tout cas de contrainte dans un établissement scolaire,  doit être signalé pour éventuellement des actions en justice contre le ministère de la santé et les établissements concernés.Les politiciens sont libres de continuer leurs mensonges et deals économiques, mais les citoyens ont aussi un droit de regard sur leur question de santé.Affaire à suivre.

Bérenger Traoré

Laborpresse.net            12 Octobre 2021

Share This:

FacebookTwitterGoogle+Partager

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Image CAPTCHA

*