free betting tips
DEPECHES
Accueil >> Actualité >> Carte de presse et laissez-passer au Burkina Faso : conditions de délivrance et de renouvellement
Carte de presse et laissez-passer au Burkina Faso : conditions de délivrance et de renouvellement
Le Conseil Supérieur de la Communication(CSC) organe de régulation des médias au Burkina Faso.

Carte de presse et laissez-passer au Burkina Faso : conditions de délivrance et de renouvellement

Nombre de vues: 2 935

Commentaire

Le Comité technique de la carte de presse et du laissez-passer tiendra sa deuxième session pour examiner les demandes  le 27 mai 2022. En prélude à cette session, les journalistes désireux de disposer de la Carte de presse ou du Laissez-passer sont invités à déposer leurs dossiers auprès du Secrétariat permanent du Comité avant cette date, au Conseil Supérieur de la Communication (CSC).

Pièces requises pour le dossier de la carte de presse et du laissez-passer

1) Le postulant à la carte de presse et /ou au laissez-passer, doit fournir un formulaire de demande disponible au secrétariat permanent du comité technique au prix de 300 FCFA et un dossier de demande comportant :

– une demande manuscrite timbrée à 200 FCFA ;

-une photocopie légalisée de la carte nationale d’identité (CNIB) ;

-un curriculum vitae ;

-une déclaration sur l’honneur attestant que le journalisme est sa profession.Cette déclaration est établie :

-a)soit par la justification de l’état des services rendus à un organe de presse comme pigiste ou journaliste indépendant ;

b)soit par la production d’un diplôme délivré par une école de journalisme reconnue comme telle.

-une attestation de travail dument établie et signée par le directeur de l’organe de presse ou de la publication à laquelle le postulant loue ses services au moment où il adresse sa demande au comité technique ;

-l’identification, le cas échéant, des autres occupations régulièrement rétribuées ;

-trois photos d’identité récentes,

-un engagement légalisé à tenir le comité informé de tout changement intervenu dans sa situation, engagement qui comportera l’obligation de rendre la carte de presse au comité dans le cas où le titulaire perdrait la qualité de journaliste.

Excepté la déclaration sur l’honneur, tout postulant au laissez-passer doit fournir les pièces ci-dessus citées.Le laisser-passer, faut-il le rappeler est délivré aux reporters d’images (photographes, cameramen etc…)

2) Droit d’établissement de la carte de presse et du laissez-passer.

Outre la production des pièces ci-dessus visées, les postulants doivent s’acquitter, lors du dépôt des dossiers de demande auprès du secrétariat du comité technique, des droits d’établissement de la carte de presse et du laissez-passer fixés à 7.000 FCFA.

N.B : la déclaration sur l’honneur doit, conformément aux dispositions de l’arrêté instituant la carte de presse, sous peine de rejet de la demande, être accompagnée :

-soit d’un diplôme délivré par une école de journalisme,

-soit de l’état des services rendus à un organe de presse.Il s’agira pour les postulants non titulaires des diplômes requis, de produire la preuve de l’activité menée au sein ou au profit de l’organe de presse auquel il est rattaché.Cette preuve peut se faire par la production d’articles, de coupures de presse…

Conditions de renouvellement de la carte de presse.

  • Une demande manuscrite adressée à monsieur le Président du CSC timbrée à 200 FCFA ;
  • Un certificat de travail ;
  • Trois(3) photos ;
  • Trois spécimens de signature sur papier vierge ;
  • La CNIB ;
  • Une photocopie de l’ancienne carte ;
  • Un curriculum vitae ;
  • Une déclaration sur l’honneur .

      Souvent, les séances de prise de photos pour la carte de presse et du laissez-passer sont fixées dans un délai trop court qui ne permet pas aux postulants d’en être informés à temps et d’honorer de leur présence le rendez-vous.Il convient,  que le Conseil Supérieur de la Communication (CSC) et l’Office National d’Identification (ONI) , se concertent à ce sujet,  pour obtenir des rendez-vous communiqués au moins une à deux semaines à l’avance.

Jean  KY

Laborpresse.net                              vendredi 8 avril 2022

 

Share This:

FacebookTwitterGoogle+Partager

Un commentaire

  1. Et pour ceux qui ont déposé au mois de mars? La session s’est déroulée et toujours rien?

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Image CAPTCHA

*