free betting tips
DEPECHES
Accueil >> Actualité >> CEDEAO : la monnaie commune ECO renvoyée à 2027 pour sa mise en œuvre
CEDEAO : la monnaie commune ECO renvoyée à 2027 pour sa mise en œuvre

CEDEAO : la monnaie commune ECO renvoyée à 2027 pour sa mise en œuvre

Nombre de vues: 651

Commentaire

Décidément, la Covid 19 obligera tous les trains à arriver en retard.En effet, l’entrée en vigueur de la monnaie commune aux 16 pays membres de la Communauté Économique des États De l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), régresse de report en report.Le bouc émissaire de cette marche à reculons s’appelle coronavirus.

La fixation d’un nouveau calendrier pour la mise en œuvre de l’ECO, monnaie commune des pays membres de la CEDEAO, était l’un des points à l’ordre du jour du sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’organisation sous-régionale le 19 juin 2021 , dans la capitale ghanéenne Accra.A l’issue du sommet, précise le président de la commission de la CEDEAO, Jean-Claude Kassi Brou, les chefs d’Etat ont adopté une feuille de route pour le lancement d’une monnaie commune en 2027 : « En raison du choc de la pandémie (de COVID-19), les chefs d’État avaient décidé de suspendre la mise en œuvre du pacte de convergence en 2020-2021.Nous avons une nouvelle feuille de route et un nouveau pacte de convergence qui couvrira la période entre 2022 et 2026, et 2027 sera l’année de lancement de l’Eco ».

Le prétexte récurrent d’utiliser le coronavirus pour justifier la non tenue d’activités et d’événements,  frise parfois de l’exagération qui cache mal des non-dits.On le sait, des divergences subsistent au sein de la CEDEAO, avec les balbutiements d’un des pays membres, le Nigéria , qui éprouve des réticences à se défaire de sa monnaie le Naira.Les pays francophones sont aussi confrontés à l’ingérence dominatrice de la France dans le projet ECO , avec l’abandon de franc CFA , qui est sous le contrôle absolu du trésor public français.Les chefs d’Etat de la CEDEAO , devraient s’engager résolument,  à trouver les voix et moyens de la concrétisation de l’ECO,  de manière souveraine et éviter le piège des métropoles colonisatrices hostiles à l’indépendance économique de l’Afrique.

Bérenger Traoré

Laborpresse.net         20 Juin 2021

Share This:

FacebookTwitterGoogle+Partager

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Image CAPTCHA

*