free betting tips
DEPECHES
Accueil >> Société >> Santé >> CHU Bogodogo de Ouagadougou : des appareils  d’hémodialyse de dernière génération !
CHU Bogodogo de Ouagadougou : des appareils  d’hémodialyse de dernière génération !
Le service d’hémodialyse du CHU Bogodogo est fonctionnel depuis 2018  et a connu une rénovation en 2020. Cette rénovation permet aujourd’hui d’avoir de façon fonctionnelle en permanence 12 générateurs dont 10 sont utilisés en permanence et 2 qui sont mises en réserve pour les urgences.

CHU Bogodogo de Ouagadougou : des appareils  d’hémodialyse de dernière génération !

Nombre de vues: 543

Commentaire

 Le Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Bogodogo à Ouagadougou, a rénové son centre d’hémodialyse avec des équipements de dernière génération.Une visite guidée dudit centre a été effectuée le 10 septembre 2021 par le secrétaire général du ministère de la santé.

Le Burkina Faso accuse un retard dans le développement des services d’hémodialyse pendant que l’insuffisance rénale constitue une pathologie émergente.Le CHU Yalgado est demeuré jusqu’2017, l’unique centre fonctionnel de dialyse du pays.Cela ne permettait pas de fournir aux malades des soins adéquats.Cependant, l’offre des centres d’hémodialyses s’accroît graduellement.

Le service d’hémodialyse du CHU Bogodogo est fonctionnel depuis 2018  et a connu une rénovation en 2020. Cette rénovation permet aujourd’hui d’avoir de façon fonctionnelle en permanence 12 générateurs dont 10 sont utilisés en permanence et 2 qui sont mises en réserve pour les urgences, précise Dr Landaogo Wilfrid Ouédraogo, général du ministère de la santé. Le service a été rénové avec des conditions d’accueil meilleures grâce au partenariat public privé (PPP). Ce partenariat allant en s’améliorant,  le Directeur général du CHU-Bogodogo, Seydou Nombré, a encouragé le partenaire Sibiri Biomédical.

Le centre d’hémodialyse du CHU Bogodogo gère 66 malades et chacun a une dialyse de deux fois semaines.

Le chef de service Dr Adama Karambiri, néphrologue a relevé que son unité gère 66 malades et chacun a une dialyse de deux fois semaines. « Avec la procédure que nous avons mise en place pour prendre en charge les insuffisances rénales aiguës, on n’a dialysé depuis l’ouverture jusqu’à maintenant à peu près 210 malades, a-t-il déclaré. Sibiri Biomédical, a installé dans ce partenariat 14 poches de dialyses avec un système de traitement d’eau. Mamounata Koanda/Somda, Directrice générale, a noté que les poches de dialyse,  sont des générateurs de la marque nippro X de type A. Selon elle, ce sont des machines de dernières générations dans la dialyse. Elles sont munies d’un système de traitement d’eau double, Oxymose qui permet d’avoir une meilleure qualité d’eau pour aider le patient dans sa prise de sang.

Après la visite au CHU Bogodogo, le secrétaire général du ministère de la santé et la délégation de l’entreprise Biomédicale, ont ensuite inspecté le centre d’hémodialyse du centre hospitalier universitaire de Tengandogo (CHU-T), également rénové par Sibiri Biomédical.

Nina Ouédraogo

Laborpresse.net      12 septembre 2021

Centre d’hémodialyse du centre hospitalier universitaire de Tengandogo (CHU-T) à Ouagadougou.

 

Share This:

FacebookTwitterGoogle+Partager

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Image CAPTCHA

*