free betting tips
DEPECHES
Accueil >> Actualité >> Conférence sur le Sahel à Copenhague : le Programme Alimentaire Mondial et ses partenaires veulent porter la voix du Burkina Faso
Conférence sur le Sahel à Copenhague : le Programme Alimentaire Mondial et ses partenaires veulent porter la voix du Burkina Faso
La délégation du PAM à la Présidence du Faso pour exprimer son soutien au Burkina pour le déficit alimentaire en 2018.(photo d'archives)

Conférence sur le Sahel à Copenhague : le Programme Alimentaire Mondial et ses partenaires veulent porter la voix du Burkina Faso

Nombre de vues: 200

Le président du Faso Roch Marc Christian a reçu le 6 octobre 2020 en audience, le Directeur exécutif du Programme alimentaire mondial (PAM), David Beasley, le ministre Suédois de l’agriculture Peter Eriksson et son homologue Danois du Développement Rasmus Prehn.
Le PAM et ses partenaires suédois et danois ont échangé avec le chef de l’Etat sur la tenue d’une conférence sur le Sahel à Copenhague. « Nous voulons porter l’attention de la communauté internationale sur ce qui se passe au Burkina Faso. Nous avons des groupes étrangers extrémistes qui veulent déstabiliser ce pays. Il faudrait que la communauté internationale puisse soutenir et appuyer le Burkina Faso dans le combat qu’il mène » a déclaré le Directeur exécutif du PAM David Beasley.
Selon le ministre du Développement Danois Rasmus Prehn, c’est lors de sa première venue au Burkina Faso, qu’il avait suggéré l’organisation d’une conférence sur le Sahel et le Burkina Faso. « Nous devons être très engagés pour soutenir et appuyer le Burkina Faso » a-t-il indiqué.
Pour le ministre Danois, un plaidoyer auprès de la communauté internationale sera fait lors de la conférence, pour mobiliser des ressources afin d’aider les populations du Burkina et celles du Sahel. « Ce qu’il nous faut, c’est de la solidarité, pour combattre la pauvreté, les difficultés auxquelles vous faites face » a déclaré Rasmus Prehn.
L’organisation des prochaines élections au Burkina Faso a aussi intéressé le PAM et ses partenaires suédois et danois. Le ministre de l’agriculture Suédois Peter Eriksson a apprécié le processus démocratique enclenché par le Burkina. Il a souhaité voir cette culture démocratique s’enraciner lors de ces élections. « Il faudra que le Burkina Faso puisse montrer que malgré le défi sécuritaire, la démocratie qui est en train de grandir ici pourra continuer. C’est quelque chose que nous pensons que vous pouvez démontrer à la communauté internationale » a-t-il dit.

Direction de la communication de la présidence du Faso

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes assises

L’image contient peut-être : 3 personnes

14 Octobre 2020

Share This:

FacebookTwitterGoogle+Partager

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Image CAPTCHA

*

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com