Deuxième session ordinaire du Conseil d’orientation du Fonds de Soutien Patriotique (FSP) le 1er juillet 2024 sous la présidence de SEM le Premier ministre Apollinaire Kyelem de Tambela( au milieu)

Fonds de Soutien Patriotique (FSP) du Burkina Faso ; avec une contribution de 20 milliards de FCFA, les entreprises réhaussent le fonds à plus de 86 milliards pour le 1er semestre 2024

Commentaire

La deuxième session ordinaire du Conseil d’orientation du Fonds de Soutien Patriotique (FSP) s’est tenue le 1er juillet 2024 sous la présidence de SEM le Premier ministre Apollinaire Kyelem de Tambela. Elle a statué sur le rapport de gestion du Fonds au deuxième trimestre et l’affectation des ressources au profit des bénéficiaires.

Fait remarquable, le fonds a quasiment bouclé en 2024 son montant cible de 100 milliards annuels dès le 1er semestre 2024 avec une mobilisation de 86 203 443 477 FCFA. Cette cagnotte a été rendue possible grâce à la contribution spéciale sur les bénéfices nets des entreprises qui ressort à près de 20 milliards de FCFA. Ce prélèvement institué en 2023, s’appliquait aux résultats nets des entreprises au titre de fin 2023 et qui ont été collectés en 2024.

En termes de mobilisation, au 25 juin 2024, le montant des encaissements toutes sources confondues s’élève à 86 203 443 477 FCFA, représentant 86,20% de l’objectif annuel de recouvrement de 100 00 000 000 de FCFA.

S’agissant des dépenses, sur la période de janvier à juin 2024, les prévisions de dépenses se chiffrent à cent treize milliards six cent soixante-dix-sept millions cent quarante-quatre mille deux cent vingt un (113 677 144 221) FCFA. Au 25 juin 2024, le montant des dépenses engagées s’élève à cent un milliards neuf cent vingt-trois millions quatre cent quatre-vingt-deux mille deux cent vingt-un (101 923 482 221) FCFA, soit un taux d’engagement de 89,66%.

Le montant engagé, précise la Direction de la communication du ministère des Finances, porte sur des charges sociales pour quarante-cinq milliards huit cent soixante-quinze millions (45 875 000 000) de FCFA et des dépenses d’acquisition d’équipements et de carburant qui s’élèvent à cinquante-six milliards quarante-huit millions quatre cent quatre-vingt-deux mille deux cent vingt-un (56 048 482 221) FCFA.

En termes d’acquis, la mise en œuvre du FSP ,  rapporte la Direction de la communication du ministère des Finances, a permis la prise en charge efficace des dépenses sociales des Volontaires pour la Défense de la Patrie (VDP ) ; le renforcement des capacités d’intervention des forces combattantes ; la poursuite des actions de communication ; l’établissement de cadres de partenariat pour la mise en place de couvertures d’assurance et la prise en charge médico chirurgicale des VDP ; le renforcement des capacités des acteurs intervenant dans la gestion du CAS-FSP.


Oscar Félix Diakité

Laborpresse.net     Mardi   02 Juillet 2024


 

Share This:

Check Also

Burkina Faso : « Il n’y a pas d’alliance possible avec les terroristes », dixit le président du Faso, capitaine Ibrahim Traoré

Billet Les marchands d’illusions et dealers avec les terroristes et alliés impérialistes d’occupation territoriale néo-colonialiste, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Image CAPTCHA

*

× Comment puis-je vous aider ?