free betting tips
DEPECHES
Accueil >> Actualité >> Fournitures scolaires au Burkina : le gouvernement de transition précise que les marges bénéficiaires ne doivent pas excéder 20% des prix d’achat
Fournitures scolaires au Burkina : le gouvernement de transition précise que les marges bénéficiaires ne doivent pas excéder 20% des prix d’achat
Au Burkina Faso, la marge réglementaire pratiquée ne doit pas excéder 20% du prix d’achat des articles scolaires Celui qui ne respecterait pas cette réglementation, est passible de sanction prévue par la loi.

Fournitures scolaires au Burkina : le gouvernement de transition précise que les marges bénéficiaires ne doivent pas excéder 20% des prix d’achat

Nombre de vues: 519

Commentaire

A l’approche de la rentrée scolaire 2022-2023 au Burkina Faso, le gouvernement de transition a lancé une opération de contrôle des prix des fournitures scolaires sur l’ensemble du territoire national. Les marchands d’articles scolaires sont exhortés à se conformer à la règlementation tarifaire sous peine de sanction.

  La rentrée scolaire en 2022 intervient dans un contexte d’inflation mondiale des prix de produits divers en raison de l’impact économique néfaste de la crise russo-ukrainienne. Le gouvernement burkinabè qui a pris certaines mesures sociales pour contrer une inflation exponentielle des prix des produits de grande consommation, voudrait s’assurer que la hausse des prix n’est pas de nature à compromettre le système éducatif sensible. C’est pourquoi, il a diligenté un vaste contrôle des prix des fournitures scolaires à compter du 16 septembre 2022.Il s’agit d’une opération qui vise à garantir l’accessibilité des fournitures aux parents d’élèves et d’étudiants. Les équipes de contrôle ont pour mission de vérifier, entre autres, le respect des prix, la facturation, les marges bénéficiaires autorisées, l’affichage des prix, rapportent les services de communication du ministère du commerce. Le ministre du Développement industriel, du Commerce, de l’Artisanat et des Petites et moyennes entreprises, Abdoulaye TALL précise , que la marge réglementaire pratiquée ne doit pas excéder 20% du prix d’achat des articles. Celui qui ne respecterait pas cette réglementation, soutient-il, est passible de sanction prévue par la loi.

Oscar Félix Diakité

Laborpresse.net       Lundi 19 septembre 2022

Share This:

FacebookTwitterGoogle+Partager

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Image CAPTCHA

*