free betting tips
DEPECHES
Accueil >> Société >> Le C.S.C rappelle aux médias burkinabè l’interdiction des publicités sur les produits et services de santé
Le C.S.C rappelle aux médias burkinabè l’interdiction des publicités sur les produits et services de santé

Le C.S.C rappelle aux médias burkinabè l’interdiction des publicités sur les produits et services de santé

Nombre de vues: 915
Le jeudi 19 mars 2020, le Conseil supérieur de la communication (CSC) a tenu une rencontre d’échanges avec des représentants de médias audiovisuels et de la presse écrite. Cette rencontre a été initiée suite au constat, par l’organe de régulation, de la persistance de diffusion des messages publicitaires concernant des produits de la pharmacopée traditionnelle et des établissements sanitaires. 
Le secteur de la publicité au Burkina Faso est régi par la « loi N°080-2015 /CNT du 23 novembre 2015 portant règlementation de la publicité au Burkina Faso ». Mais force est de constater que, nonobstant les multiples rappels de l’instance de régulation, des médias et des agences de publicités ne respectent pas les dispositions relatives à la publicité sur les produits de la pharmacopée traditionnelle et des établissements sanitaires. La non application de la loi sur la publicité avec les différents corps de métier demeure une préoccupation.
D’où cette session d’échanges, présidée par le Conseiller Alexis KONKOBO, pour rappeler aux médias et aux agences de publicités les dispositions de la loi, et les inviter à leur application. Le CSC vise à travers cette approche pédagogique sensibiliser les acteurs sur le respect des textes afin d’éviter tout désagrément.
Les échanges ont permis au régulateur de constater que le non-respect de la loi est principalement dû à la méconnaissance des textes. Il a donc été recommandé l’organisation d’un atelier sur les lois relatives au secteur de la communication votées en 2015.
Quelques rappels :
Article 17 : « Tout message publicitaire doit comporter la signature de l’agence créatrice ».
Article 31 : « Toute publicité de produits pharmaceutiques ou produits de la médecine traditionnelle est interdite auprès du grand public sous réserve de l’obtention du visa délivré par le ministre en charge de la santé ».
Article 33 : « Est interdite toute publicité sur les établissements sanitaires, les morgues et effets mortuaires ».
Article 34 : « Est interdite toute publicité sous quelque forme que ce soit portant sur les officines pharmaceutiques ».
La Direction de la communication et des Relations publiques
14 avril 2020

Share This:

FacebookTwitterGoogle+Partager

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Image CAPTCHA

*