free betting tips
DEPECHES
Accueil >> Société >> Migrants: le naufrage d’une pirogue au large du Sénégal a fait au moins 140 morts
Migrants: le naufrage d’une pirogue au large du Sénégal a fait au moins 140 morts
Boni est situé dans la région de Mopti, au centre du pays. © AFP PHOTO/John Macdougall

Migrants: le naufrage d’une pirogue au large du Sénégal a fait au moins 140 morts

Nombre de vues: 396

« Au moins 140 personnes » sont mortes dans le naufrage d’une embarcation de migrants la semaine dernière au large du Sénégal. C’est la pire catastrophe de ce type en 2020, a indiqué le jeudi 29 Octobre 2020 l’Organisation internationale pour les migrations (OIM). Le bateau transportait environ 200 personnes.

« Il s’agit du naufrage le plus meurtrier en 2020 », a indiqué l’Organisation internationale pour les migrations (OIM). Sans préciser le nombre de passagers, les autorités sénégalaises avaient annoncé un bilan d’au moins 10 morts, pour une soixantaine de personnes secourues lors de ce naufrage qui a provoqué une forte émotion dans ce pays d’Afrique de l’Ouest. « Au moins 140 personnes se sont noyées après que leur bateau, qui transportait environ 200 personnes, a coulé au large du Sénégal », a précisé l’OIM dans un communiqué.

« Une explosion du moteur et des fûts de carburant »

Entre le 7 et le 25 octobre, la marine sénégalaise, appuyée par la Guardia Civil espagnole, a intercepté cinq pirogues en partance pour l’Europe, secourant au total 388 personnes, selon le gouvernement, qui fait état de « 28 présumés convoyeurs » interpellés. Une de ces pirogues avait connu une avarie grave, lorsqu’un incendie s’est déclaré à bord le 23 octobre au large de Mbour, à plus de 80 km au sud-est de Dakar, provoqué par « une explosion du moteur et des fûts de carburant à bord », selon le gouvernement.

La version de l’OIM est légèrement différente. Des membres des communautés locales lui ont indiqué que le bateau avait quitté Mbour le 24 octobre, et non le 23, et que c’est au large de Saint-Louis, dernière ville sénégalaise avant la Mauritanie, que l’incendie s’est produit quelques heures plus tard et que le bateau a chaviré. Selon les informations de l’OIM, le bateau avait pour intention de rallier l’archipel espagnol des Canaries, au large du Maroc.

Source:rfi.fr/AFP

Des pêcheurs sur la côte sénégalaise, à Thiaroye, d'où partaient des migrants vers l'Espagne, il y a de nombreuses années déjà (Photo d'illustration).

Des pêcheurs sur la côte sénégalaise, à Thiaroye, d’où partaient des migrants vers l’Espagne, il y a de nombreuses années déjà (Photo d’illustration). AP Photo/Babacar Dione

Migrants: le Sénégal dément le bilan de 140 décès dans le naufrage d’une pirogue

Des pirogues sur la plage de Soumbédioune à Dakar (photo d'illustration).

Des pirogues sur la plage de Soumbédioune à Dakar (photo d’illustration). RFI/Ndiassé SAMBE

Au Sénégal, c’est encore le flou concernant le nombre de migrants morts dans le naufrage de la pirogue qui avait pris feu la semaine dernière. L’Organisation internationale des migrations (OIM) avait annoncé un bilan de 140 décès mais le gouvernement sénégalais conteste ce chiffre.

Les informations diffusées par l’Organisation internationale des migrations sont « infondées », selon le ministère sénégalais de l’Intérieur. Il dément la disparition de 140 migrants lors du naufrage d’une pirogue, la semaine dernière, après que son moteur a pris feu.

« Les services compétents de l’État ont récupéré six corps sans vie, repêchés par un navire privé de pêche », est-il indiqué dans le communiqué. Ils ont tous été « déposés à la morgue de l’hôpital Aristide le Dantec, à Dakar pour autopsie » mais aucun décès lié à cet accident n’a été établi, assure le ministère de l’Intérieur qui rappelle que 51 personnes ont été secourues par la marine sénégalaise ou encore par la Guarde civile espagnole lors de ce naufrage.

Pourtant, dans un message de condoléances, deux jours après le drame, le président Macky Sall déplorait « la perte d’une dizaine de jeunes ». Les habitants du quartier de Pikine, à Saint-Louis, d’où venait une grande partie des migrants, évoquaient une vingtaine de disparus dès le lendemain de l’accident.

Selon l’OIM, il s’agit du « naufrage le plus meurtrier en 2020 ».

05 Novembre 2020

Share This:

FacebookTwitterGoogle+Partager

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Image CAPTCHA

*