free betting tips
DEPECHES
Accueil >> Actualité >> Plan d’Industrialisation accélérée du Burkina Faso : Des avancées dans plusieurs filières
Plan d’Industrialisation accélérée du Burkina Faso : Des avancées dans plusieurs filières
Une réunion du Comité de pilotage du Plan d’Industrialisation accélérée (PIA) du Burkina Faso tenue le 5 Juin 2020 à Ouagadougou.

Plan d’Industrialisation accélérée du Burkina Faso : Des avancées dans plusieurs filières

Nombre de vues: 288

Le Premier ministre, Christophe Marie Joseph Dabiré, a présidé le 05 juin 2020 à la Primature, une réunion du Comité de pilotage du Plan d’Industrialisation accélérée (PIA). La rencontre a permis d’échanger avec l’ensemble des départements ministériels concernés par la mise en œuvre de ce plan, pour évaluer l’état d’avancement dans la mise en œuvre dudit plan, a indiqué le ministre du Commerce, Harouna Kaboré.

L’industrialisation du Burkina Faso est un volet important du Programme présidentiel, à travers l’axe 3 du Plan national de développement économique et social (PNDES). Pour atteindre cet objectif, deux instruments ont été mis en place, selon le ministre du commerce : il s’agit de la Stratégie nationale d’industrialisation (SNI) et du Plan d’industrialisation accélérée (PIA).

Pour la mise en œuvre du PIA, qui demande l’implication du secteur privé et la collaboration des partenaires techniques et financiers, un travail a été fait, selon le ministre Harouna Kaboré, pour rendre disponible les informations et les outils nécessaires pour l’intervention du privé et un accompagnement des partenaires.

Notre pays, a dit le ministre, doit jouer sur la balance commerciale, en exportant des produits finis et pas seulement des matières premières. Et les choses bougent dans ce sens, a-t-il estimé. « Nous avons réussi pour ce qui concerne la filière bétail-viande, la filière coton-textile et la filière carrières et matériaux, qui constituent des plats de résistance de la PIA, à faire avancer les choses. Il reste à regarder les insuffisances, les corriger et avancer », a précisé le ministre.

Cette rencontre a permis au chef du gouvernement, de donner des orientations au Comité, afin de prendre en compte des préoccupations liées à des vulnérabilités nouvelles qui peuvent impacter la mise en œuvre du Plan, selon Harouna Kaboré.

Il a rappelé la conviction du Premier ministre qui est que le Burkina ne peut tirer le maximum de ses matières premières, s’il n’y a pas d’accroissement de la transformation de ces matières. C’est dire que nous devons mettre l’accent sur les chaines de valeurs, dans une démarche filière et penser à la qualité de la production, quel que soit le marché visé, a dit le ministre.

Le Comité de pilotage du Plan d’Industrialisation accélérée, présidé par le Premier ministre, regroupe les ministres en charge de l’Energie, des Finances, de l’Agriculture et de l’Urbanisme. Des départements ministériels qui doivent travailler en synergie, pour une industrialisation réussie du Burkina Faso.

DCRP/PRIMATURE

17 Juin 2020

Share This:

FacebookTwitterGoogle+Partager

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Image CAPTCHA

*

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com