free betting tips
DEPECHES
Accueil >> Dépêches >> PNDES II du Burkina Faso : échanges à Ouagadougou avec les partenaires en prélude à la table ronde de Bruxelles les 2 et 3 décembre 2021
PNDES II du Burkina Faso : échanges à Ouagadougou avec les partenaires en prélude à la table ronde de Bruxelles les 2 et 3 décembre 2021
Au terme de la rencontre entre le gouvernement burkinabè et le FMI le 28 Mai 2019 à Ouagadougou,le FMI a réaffirmé son soutien au PNDES malgré les attaques terroristes qui ont impacté négativement la réalisation du programme dans certains points.(photo d'archives )

PNDES II du Burkina Faso : échanges à Ouagadougou avec les partenaires en prélude à la table ronde de Bruxelles les 2 et 3 décembre 2021

Nombre de vues: 1 196

Dépêche

Le Burkina Faso organise les 2 et 3 décembre 2021 à Bruxelles, une table-ronde internationale sur le financement de son nouveau référentiel de développement, le deuxième Plan national de développement économique et social (PNDES II).Le Premier ministre Christophe Dabiré, a fait le point des préparatifs avec les Partenaires techniques et financiers (PTF) , le 18 novembre 2021 à Ouagadougou.

Le deuxième Plan National de Développement Economique et Social que le gouvernement s’apprête à mettre en œuvre pour les cinq prochaines années (2021-2025), a un coût global de 19 000 milliards de FCFA. 63% de ce budget global seront alimentés par les ressources internes et les 37% restants sont à rechercher auprès des partenaires au développement. Et c’est à Bruxelles, en Belgique, que les autorités burkinabè iront plaider auprès de la communauté internationale pour les accompagner à mobiliser les ressources complémentaires nécessaires à la bonne mise en œuvre de ce nouveau référentiel de développement. En plus des PTF, le Gouvernement burkinabè mise sur le secteur privé, qu’il soit national ou international. Ce secteur pourra intervenir dans le PNDES II, à travers le mécanisme « partenariat Public-Privé ». Le PNDES II, adopté en Conseil des ministres du 31 juillet 2021, a pour ambition de rétablir la sécurité et la paix, de renforcer la résilience de la nation et transformer structurellement l’économie burkinabé, pour une croissance forte, durable et inclusive.

Pour la représentante des partenaires techniques et financiers, Barbara Manzi du système des nations Unies, et co-président de la Troïka des PTF, ce dialogue initié par le Gouvernement burkinabè, symbolise l’excellence du partenariat entre le Burkina Faso et la communauté internationale

Bérenger Traoré

Laborpresse.net         25 novembre 2021

Share This:

FacebookTwitterGoogle+Partager

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Image CAPTCHA

*