free betting tips
DEPECHES
Accueil >> Actualité >> Prise en charge d’enfants lors des opérations de sécurisation :le PNUD signe un protocole d’accord avec le gouvernement du Burkina
Prise en charge d’enfants lors des opérations de sécurisation :le PNUD signe un protocole d’accord avec le gouvernement du Burkina
La ministre des Affaires étrangères, de la Coopération régionale et des Burkinabè de l’extérieur, Mme Olivia R. ROUAMBA (à droite ) et la Coordonnatrice Résidente du Système des Nations Unies au Burkina Faso, Barbara MANZI,  lors de la signature le 12 septembre 2022 ,d' un protocole d’accord sur le traitement et la prise en charge des enfants rencontrés lors des opérations de sécurisation du territoire au Burkina Faso.

Prise en charge d’enfants lors des opérations de sécurisation :le PNUD signe un protocole d’accord avec le gouvernement du Burkina

Nombre de vues: 865

Brève

Le Programme des Nations -Unies pour le Développement (PNUD) s’est engagé à apporter une assistance au gouvernement du Burkina Faso dans la prise en charge d’enfants sur les théâtres des opérations de sécurisation du territoire national.

La ministre des Affaires étrangères, de la Coopération régionale et des Burkinabè de l’extérieur, Mme Olivia R. ROUAMBA assistée du ministre de la Justice et des Droits Humains Me Barthélémy Kéré ,  ont signé le 12 septembre 2022 avec le Système des Nations Unies, un protocole d’accord sur le traitement et la prise en charge des enfants rencontrés lors des opérations de sécurisation du territoire au Burkina Faso. La Coordonnatrice Résidente du Système des Nations Unies au Burkina Faso, Barbara MANZI, citée par les services de communication du ministère des affaires étrangères, a indiqué que la présente signature marque l’aboutissement de trois (3) années de négociations et la voir actée est une grande avancée. Le protocole d’accord offre une protection particulière aux enfants rencontrés lors des opérations de sécurisation du territoire. Ils doivent être traités d’une façon conforme au droit international dans un cadre de justice réparatrice et de réinsertion sociale.

Avec la signature de ce protocole d’accord, l’Etat burkinabè va bénéficier d’un appui financier du Système des Nations Unies pour la prise en charge des enfants associés aux forces et aux groupes armés en vue de leur déradicalisation, réinsertion sociale et réintégration coordonnée dans les communautés.

L’enrôlement des jeunes dans les réseaux terroristes peut avoir deux causes. Une décision volontaire de jeunes sous l’impact de la drogue mais aussi des jeunes trompés par de fausses offres d’emplois pour un enrôlement forcé. C’est pourquoi malgré l’incidence croissante du chômage au Burkina, les jeunes  doivent restés vigilants pour ne pas se ruer sur toute offre d’emplois, surtout les emplois qui leurs sont proposés hors de leurs zones de résidence.

Oscar Félix Diakité

Laborpresse.net               Vendredi 16 Septembre 2022

Share This:

FacebookTwitterGoogle+Partager

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Image CAPTCHA

*