free betting tips
DEPECHES
Accueil >> Actualité >> Réparation des terminaux TIC (téléphones portables, tablettes, PC, TV) : des formations de jeunes dans des régions du Burkina Faso
Réparation des terminaux TIC (téléphones portables, tablettes, PC, TV) : des formations de jeunes dans des régions du Burkina Faso
Photo de famille à l'issue de la fin de formation de 112 jeunes sur les généralités des terminaux TIC, leur entretien et réparation, ainsi que sur la protection de l’environnement et l’entrepreneuriat, à Bobo-Dioulasso le 2 décembre 2021.

Réparation des terminaux TIC (téléphones portables, tablettes, PC, TV) : des formations de jeunes dans des régions du Burkina Faso

Nombre de vues: 562

Brève

L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes ((Arcep), à travers le Fonds pour l’accès et le service universel, a réalisé une série de formations pour renforcer les capacités des jeunes et permettre ainsi la promotion des communications électroniques et la lutte contre le chômage au Burkina Faso.A Bobo-Dioulasso, 112 jeunes sur une cible de 300, ont reçu le 02 décembre 2021 des équipements TIC de réparation au terme de leur formation.

Le Centre de formation professionnelle industrielle de Bobo-Dioulasso (CFPI-B), a servi de cadre pour assurer la formation de 112 des 300 jeunes à former. Les apprenants de ce centre viennent des régions des Hauts-Bassins, des Cascades, du Sud-Ouest, du Centre-Ouest et de la Boucle du Mouhoun. Ils ont été outillés sur les généralités des terminaux TIC, leur entretien et réparation, ainsi que sur la protection de l’environnement et l’entrepreneuriat. À ces jeunes en fin de formation, des kits de réparation de terminaux TIC ont été remis. Ces kits sont des outils de démarrage en vue d’une aide à la création de leurs propres ateliers de réparation dans leurs localités respectives. Cette cérémonie de remise de kits intervient un mois après celle de Ouagadougou qui a permis également de remettre des kits à d’autres apprenants en fin de formation.

L’ARCEP a initié et financé la formation de trois cents personnes évoluant dans le secteur informel des TIC dans les différentes régions du Burkina. Les bénéficiaires, répartis entre les centres de formation professionnelle de Bobo-Dioulasso, de Ouagadougou et Ziniaré, sont formés au métier de la réparation des terminaux TIC (toutes les marques de téléphones portables simples, smartphones, tablettes, PC, TV). L‘ARCEP entend former à travers ce projet 300 jeunes issus des 13 régions.

Les métiers du numérique sont en forte expansion au Burkina Faso.Par conséquent, il sied de former des réparateurs et maintenanciers qualifiés des appareils de téléphones portables, d’ordinateurs et de postes téléviseurs,  pour éviter des bricolages nocifs sur ces outils.

Nina Ouédraogo

Laborpresse.net     07 décembre 2021

Share This:

FacebookTwitterGoogle+Partager

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Image CAPTCHA

*