free betting tips
DEPECHES
Accueil >> Divers >> Vocabulaire >> Sens de l’expression « FAIRE SES CARTONS »
Sens de l’expression « FAIRE SES CARTONS »
www.laborpresse.net Presse privée du Burkina Faso en ligne: Tél(00226) 70 24 22 61

Sens de l’expression « FAIRE SES CARTONS »

Nombre de vues: 3 730

L’expression faire ses cartons est un peu l’équivalent de faire ses valises, à cette différence qu’on l’applique à un déménagement professionnel, et même à un déménagement de bureau, et surtout à un déménagement politique : quand non seulement on s’en va, mais  qu’on emporte tout, toutes les données, tous les dossiers en cours, pour qu’il y ait rupture entre un exercice politique et l’autre !

D’où vient l’expression ? Il s’agit des cartons de déménagement qu’on déplie pour en faire des genres de boîtes dans lesquelles on empile ce qu’on emporte. Et d’ailleurs l’expression être dans les cartons est employée familièrement pour dire qu’on déménage… ou plutôt qu’on emménage. Je suis dans les cartons, c’est à dire, je n’ai pas encore déballé tout ce que j’apportais, je n’ai pas encore trouvé une place pour chaque chose, je ne suis pas encore absolument chez moi, ou en tout cas, ça sent encore le neuf et l’installation : à peine si j’habite l’espace. Je ne suis pas prêt pour recevoir du monde. Je suis encore dans les cartons est d’ailleurs l’expression consacrée qu’on emploiera pour s’excuser de retarder une invitation : rien n’est encore au point pour qu’on reçoive.

Le seul mot de carton a d’ailleurs d’assez nombreux sens figurés. A l’origine on comprend bien ce que c’est : le mot, qui dérive de carte, désigne un papier renforcé. De façon familière, le mot peut donc signifier carte à jouer. Taper le carton, c’est jouer aux cartes.

Mais il existe bien d’autres cartons. En particulier les cibles sur lesquelles on s’entraîne au tir. C’est de là qu’on tire l’expression faire un carton, c’est à dire, mettre toutes ses balles au milieu de la cible. Faire un carton, c’est donc réussir particulièrement une entreprise, et même réussir plusieurs choses successivement, à la manière de la volée de balles qui se fichent dans le mille de la cible, ou autour ! Et l’expression a tant de succès, qu’on en a même tiré un verbe, familier bien sûr, mais courant : cartonner, pour dire réussir particulièrement quelque chose : il a cartonné à l’examen : il a eu plus de 13 dans toutes les matières et qu’on pouvait difficilement espérer qu’il réussise mieux : il a cartonné !

Yvan  Amar

 Source:rfi.fr

Coproduction du Centre national de Documentation Pédagogique.
http://www.cndp.fr/

Share This:

FacebookTwitterGoogle+Partager

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Image CAPTCHA

*

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com