Le siège du producteur de vaccins chinois Changsheng Bio-technology, à Changchun, en Chine. REUTERS/Stringer

Vaccins frauduleux en Chine: plus d’un milliard d’euros d’amende pour le laboratoire

En Chine, l’entreprise pharmaceutique Changchun Changsheng, accusée d’avoir falsifié et mis sur le marché des vaccins défectueux, devra payer l’équivalent de plus de un milliard d’euros en saisi et en amendes. L’affaire avait grand bruit l’été dernier. Une sanction à la hauteur du scandale.

Après l’arrestation du patron et de quatorze autres dirigeants de l’entreprise en juillet dernier, c’est un nouveau coup de massue pour les laboratoires de ce groupe pharmaceutique basé dans la province de Jilin, dans le nord-est de la Chine. Le cours de l’action de l’institut de biologie Changchun Changsheng a été suspendu à la bourse de Shanghai le mercredi matin 17 Octobre 2018.

Le communiqué de l’administration du médicament, rappelle que l’entreprise a utilisé des matériaux périmés dans ses préparations, qu’elle a modifié ses centrifugeuses avant de falsifier ses registres et de tenter de détruire ses archives pour dissimuler sa faute.

L’utilisation des produits incriminés n’a pas fait de victimes, mais les autorités ont ordonné le rappel de tous les vaccins de la marque sur le marché chinois et à l’étranger après que le Premier ministre Li Keqiang ait dénoncé le franchissement d’une «  ligne rouge de l’éthique  ».

L’amende est en conséquence : 1 milliard 890 millions de yuans de revenus générés par les vaccins sont confisqués, alors qu’au début de la crise le groupe jurait que le sérum défectueux n’avait pas franchi les portes du laboratoire. Au total, la note dépasse les 9 milliards 100 millions de yuans, soit plus d’un milliard d’euros.

Le communiqué commun de l’administration d’Etat et du bureau de contrôle des produits alimentaires et pharmaceutiques de la province de Jilin où est situé le laboratoire, indique également que l’entreprise a été déchue de ses licences de fabrication de vaccins. Les responsables n’ont plus le droit de travailler dans le domaine du médicament.

Source:rfi.fr

23 Octobre 2018

Share This:

Check Also

Burkina Faso : les conseils sanitaires pour éviter les effets néfastes de la vague de chaleur 2024

Commentaire La période de canicule de l’année 2024 portant sur les mois de mars à …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Image CAPTCHA

*

× Comment puis-je vous aider ?