free betting tips
DEPECHES
Accueil >> Société >> Santé >> Cancer du col de l’utérus : introduction  en 2022 du vaccin au Burkina pour filles âgées de 9 ans
Cancer du col de l’utérus : introduction  en 2022 du vaccin au Burkina pour filles âgées de 9 ans
Le Centre de radiothérapie de cancer au CHU Bogodogo de Ouagadougou.

Cancer du col de l’utérus : introduction  en 2022 du vaccin au Burkina pour filles âgées de 9 ans

Nombre de vues: 2 702

Commentaire

Le Burkina Faso dispose désormais du vaccin contre le cancer du col de l’utérus.L’information sur l’introduction de ce vaccin dans le programme élargi de vaccination(PEV), a été officiellement rendue publique le 27 avril 2022 par le ministère de la santé et de l’Hygiène publique à Kombissiri, chef lieu de la province du Bazèga.

Dans la dynamique de réduire la morbidité et la mortalité liées au cancer du col de l’utérus, le Burkina Faso a introduit dans son programme élargi de vaccination (PEV), le vaccin contre les infections par le virus du papillome humain (HPV), principale cause de ce cancer, au profit des filles âgées de 9 ans. Efficace à 94%, le vaccin Gardasil 4 est disponible pour 32.7714 filles de 9 ans. De l’avis du Directeur général de la santé publique, Dr Emmanuel Seini, la plupart des décès liés au cancer du col de l’utérus sont évitables à travers un programme de prévention qui combine la vaccination contre le HPV (prévention primaire) chez les jeunes filles et le dépistage et traitement des lésions précancéreuses (prévention secondaire). Les papillomavirus se transmettent essentiellement lors de contacts sexuels. Pour le Directeur de la prévention par la vaccination, Dr Issa Ouédraogo, la plupart des gens s’infectent lors des premières relations sexuelles. « L’infection est fréquente chez les jeunes. Il s’agit de l’infection sexuellement transmissible (IST). Après l’infection, le virus peut rester dormant (sans symptôme) puis être transmis à un autre partenaire de manière silencieuse »précise le Dr Issa Ouédraogo. La Direction de la communication du Ministère de la santé annonce plusieurs stratégies proposées pour atteindre toutes les cibles. Ce sont les stratégies fixes dans les formations sanitaires, les stratégies avancées dans les écoles et les sites habituels de vaccination dans les villages et les stratégies spécifiques adaptées aux populations d’accès difficile.

Dans l’optique de prémunir leurs enfants contre le cancer du col de l’utérus, les parents de filles âgées de 9 ans, devraient prendre les dispositions pour leur faire administrer ce vaccin, dont le premier stock,  est visiblement inférieur au  grand nombre du public cible.

Nina Ouédraogo

Laborpresse.net        Vendredi 29 avril 2022

 

 

Share This:

FacebookTwitterGoogle+Partager

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Image CAPTCHA

*