Fin de formation de 1498 militaires du rang du Centre d'Instruction de la Gendarmerie Nationale (CIGN) de la ville de Gaoua au Burkina Faso le 15 mars 2024.

Fin de formation de1.498 gendarmes auxiliaires de la promotion YARI ADAMA OUSSE en mars 2024 à GAOUA au Burkina Faso

Commentaire

La deuxième vague de la première promotion des gendarmes auxiliaires a été officiellement présentée au drapeau, le vendredi 15 mars 2024, au Centre d’Instruction de la Gendarmerie Nationale (CIGN) situé dans le village de Bakonon, dans la commune de Gaoua.

Cette promotion dont le parrain est le Colonel Boukaré ZOUNGRANA, est forte de 1498 militaires du rang dont une centaine de techniciens dans divers domaines (maçonnerie, menuiserie, électricité bâtiment, maintenance groupes électrogènes, dessin bâtiment, maintenance des véhicules automobiles, soudure, tôlerie, électricité, froid et climatisation, conducteurs de transport en commun, de remorques et semi-remorques), et (08) personnels féminins. Elle a été baptisée promotion « YARI ADAMA OUSSE » en hommage à un devancier pour son parcours professionnel et social fort enrichissant.

Remise d’épaulettes à la promotion « YARI ADAMA OUSSE » du Centre d’Instruction de la Gendarmerie Nationale (CIGN) de Gaoua le 15 mars 2024 après 5 mois de formation professionnelle.

Présidée par le Colonel NATAMA Kouagri, Chef d’État-Major de la Gendarmerie Nationale, cette cérémonie a connu la participation du Gouverneur de la région du Sud-ouest, des autorités administratives, militaires et paramilitaires, religieuses, coutumières ainsi que les populations de la région du sud-ouest.

La cérémonie a été marquée entre autres par la présentation des nouveaux gendarmes auxiliaires au drapeau, des mots du Commandant du CIGN et du parrain, le baptême de la promotion, la remise des épaulettes et le défilé militaire.

Pendant ces cinq (05) mois de formation, précise la gendarmerie, ces jeunes ont acquis des connaissances essentiellement militaires complétées par des formations professionnelles.

Le CIGN de Gaoua, lieu de formation des militaires du rang de la Gendarmerie Nationale a pour mission essentielle de former des hommes et des femmes dévoués à la défense de la Patrie.

Comme on peut le constater, le Centre d’Instruction de la Gendarmerie Nationale (CIGN) se révèle un cadre de formation professionnelle pluridimensionnelle. En plus du maniement des armes, ces gendarmes auxiliaires sont formés à des métiers utilitaires.


Oscar Félix Diakité

Laborpresse.net    Mercredi 27 mars 2024



 

Share This:

Check Also

Burkina Faso : « Il n’y a pas d’alliance possible avec les terroristes », dixit le président du Faso, capitaine Ibrahim Traoré

Billet Les marchands d’illusions et dealers avec les terroristes et alliés impérialistes d’occupation territoriale néo-colonialiste, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Image CAPTCHA

*

× Comment puis-je vous aider ?