free betting tips
DEPECHES
Accueil >> Société >> Santé >> MIRAMA : Un projet pour lutter contre la mortalité infantile au Burkina Faso
MIRAMA : Un projet pour lutter contre la mortalité infantile au Burkina Faso
A travers le projet MIRAMA,le Burkina Faso veut ramener le taux de mortalité infantile chez les moins de 5 ans, à moins de 25 décès pour 1.000 naissances vivantes d’ici à 2030.

MIRAMA : Un projet pour lutter contre la mortalité infantile au Burkina Faso

Nombre de vues: 3 371

Brève

Le projet Mortalité Infantile Réduite par l’Administration de Masse de l’Azithromycine (MIRAMA), a été lancé le 11 juin 2021  à Ouagadougou.

Le projet est une initiative de Helen Keller International.Son objectif est de contribuer à la réduction de la mortalité infantile chez les enfants âgés de 1 à 11 mois par l’administration prophylactique semestrielle d’azithromycine.L’administration de ce médicament se fera par mode de suspension orale à environ 170.000 enfants de moins d’un an lors des journées vitamine A+. La distribution sera effectuée par le Ministère de la santé, à travers la direction de la santé de la famille (D.S.F) , en collaboration avec celle de la nutrition et les directions régionales.La durée du projet porte sur 3 ans et concernera une vingtaine de districts sanitaires dans les régions du Centre-Est,des Hauts-Bassins et du Sud-Ouest.A travers le projet MIRAMA,le Burkina Faso veut ramener le taux de mortalité infantile chez les moins de 5 ans, à moins de 25 décès pour 1.000 naissances vivantes d’ici à 2030, précise le ministre de la santé Pr Charlemagne Ouédraogo.Il ressort, que sur 5 millions d’enfants que compte le Burkina, on enregistre annuellement 400.000 décès parmi eux. La Représentante résidente de Helen Keller international, Fanny Yago/ Wienne, a souligné que le taux de mortalité infantile est l’un des indicateurs majeurs de développement et au Burkina Faso, ce taux, bien qu’en baisse, demeure très élevé, soit 49 pour 1000 naissances vivantes, ce qui en fait un des taux les plus élevés au monde.

Nina Ouédraogo

Laborpresse.net        16 Juin 2021

Share This:

FacebookTwitterGoogle+Partager

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Image CAPTCHA

*