Suite à de multiples plaintes enregistrées de cas de vols de vélomoteurs dans la ville de Ouagadougou et environnants, et de cambriolages récurrents de boutiques et de domiciles, le Commissariat de Police de l’Arrondissement n°06 (CPA/Boulmiougou) après investigations, a appréhendé deux groupes de malfrats en décembre 2022, qui opéraient dans plusieurs quartiers de la capitale, notamment Pissy, Baonam, Kourittenga, Cissin et Zagtouli.

Ouagadougou : 2 réseaux de vols de motos avec effraction dans des domiciles arrêtés par la police en décembre 2022

Commentaire

La prudence est toujours recommandée aux populations surtout lors des périodes de fêtes de fin d’année en raison de la recrudescence des cas de cambriolages par des délinquants de profession. La police nationale a mis aux arrêts courant décembre 2022 à Ouagadougou, deux(02) réseaux de vols d’engins avec effraction dans des domiciles et points de commerce.

Suite à de multiples plaintes enregistrées de cas de vols de vélomoteurs dans la ville de Ouagadougou et environnants, et de cambriolages récurrents de boutiques et de domiciles, le Commissariat de Police de l’Arrondissement n°06 (CPA/Boulmiougou) après investigations, a appréhendé deux groupes de malfrats qui opéraient dans plusieurs quartiers de la capitale, notamment Pissy, Baonam, Kourittenga, Cissin et Zagtouli.

Les deux réseaux , précise la police, s’adonnaient entre autres à des vols avec effraction dans les domiciles et lieux de commerce et au recel d’engins à deux roues. Ils utilisaient plusieurs modes opératoires pour parvenir à leurs fins.

S’agissant du premier groupe, l’un des leurs prenait pour cible les lieux de culte, les établissements scolaires et les domiciles.

Profitant de l’inattention des occupants, il s’emparait de leurs engins. Les engins volés étaient automatiquement modifiés depuis les numéros de série jusqu’à la couleur avant d’être revendus entre 400.000 et 500.000 FCFA sur le marché suivant un circuit quasi-normal dont eux-mêmes ont le secret, déclare la police.

Les cambrioleurs tenaient en respect leurs victimes à l’aide d’un pistolet automatique à Ouagadougou.

Quant au deuxième groupe, ses membres identifiaient dans la journée les boutiques et autres lieux de commerce. Une fois la nuit tombée, ils revenaient sur leurs pas munis du matériel nécessaire pour mener leur opération. Il arrivait des fois qu’ils tiennent en respect leurs victimes à l’aide d’un pistolet automatique. Après leur forfait, les objets volés étaient revendus sur place et l’argent obtenu partagé entre eux.

Il est à noter , qu’au moment de l’interpellation de ces présumés malfrats, les enquêteurs ont saisi entre leurs mains un pistolet automatique, des munitions, quinze (15) motos et plusieurs autres objets.

La Police Nationale remercie la population pour sa collaboration qui a permis d’atteindre ce résultat. Elle lui réitère son invite à plus de vigilance et de prudence, et à toujours signaler les cas suspects via les numéros verts que sont les 17, 16 et 1010.

Oscar Félix Diakité

Laborpresse.net     Mercredi   21 décembre 2022

Au moment de l’interpellation de ces présumés malfrats, les enquêteurs de la police ont saisi entre leurs mains un pistolet automatique, des munitions, quinze (15) motos et plusieurs autres objets à Ouagadougou.

Share This:

Check Also

Coupe d’Afrique des Nations (CAN) en PETANQUE Maroc 2024 : les Etalons dames remportent la médaille d’or

Brève Les Etalons dames, équipe nationale du Burkina Faso en pétanque, ont ravi la médaille …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Image CAPTCHA

*

× Comment puis-je vous aider ?