free betting tips
DEPECHES
Accueil >> Economie >> Signature d’un accord entre la France et le Burkina Faso sur un différé de dette de plus de 3 milliards de FCFA en décembre 2020
Signature d’un accord entre la France et le Burkina Faso sur un différé de dette de plus de 3 milliards de FCFA en décembre 2020
Le Ministre burkinabè  de l’économie, des finances et du développement, Monsieur Lassané KABORE et son Excellence Monsieur Luc HALLADE, Ambassadeur de la République française auprès du Burkina Faso(à gauche) lors de la signature de l'accord de différé de dette le 16 décembre 2020 à Ouagadougou.

Signature d’un accord entre la France et le Burkina Faso sur un différé de dette de plus de 3 milliards de FCFA en décembre 2020

Nombre de vues: 661

Brève

          Le Ministre burkinabè  de l’économie, des finances et du développement, Monsieur Lassané KABORE et son Excellence Monsieur Luc HALLADE, Ambassadeur de la République française auprès du Burkina Faso, ont procédé le 16 décembre 2020 à Ouagadougou, à la signature d’un Accord sur le différé de dette entre la France et le Burkina Faso. Cet accord englobe ainsi un montant de 5 828 284,47 Euros, soit environ 3 823 103 996 FCFA.

Cet accord, dont l’objet est de suspendre le service de la dette due à l’Agence Française de Développement(AFD), s’inscrit  dans le cadre de l’Initiative de Suspension du Service de la Dette(ISSD), lancé par le Groupe du G20. Celui-ci s’étendra ainsi sur la période allant du 1er mai au 31 décembre 2020. Son objectif final étant  de permettre au Burkina Faso, Etat bénéficiaire, de dégager des marges budgétaires et de la trésorerie, afin de faire face aux effets tant sociaux, qu’économiques de la pandémie à Covid19. Le principal résultat attendu est donc, de permettre au pays de dégager et réserver des ressources pour affronter d’une part,  la pandémie elle-même,  ses effets sociaux et d’autre part,  la relance de son économie. Ce montant fera, par conséquent l’objet d’un report sur une période d’amortissement de cinq(5) ans, y compris un différé d’une(1) année.

N Inès Laurencia OUEDRAOGO

Laborpresse.net                                                      27 décembre 2020    

Share This:

FacebookTwitterGoogle+Partager

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Image CAPTCHA

*